Des Marocains de confession chrétienne menacés de mort

2949

Contrairement aux principes de l’islam, qui prône la tolérance envers les autres religions, des Marocains convertis au christianisme subissent toutes sortes d’agressions. Certains sont menacés de mort.
Un rapport de l’Association marocaine des droits et libertés religieuses, publié dimanche, fait état de nombreux cas d’agressions sur des Marocains convertis au christianisme. Certains finissent handicapés, d’autres demandent l’asile politique à l’enclave de Mélilia, tandis que d’autres sont menacés de mort. Le rapport relève également un cas de suicide, rapporte le quotidien Assabah, dans son édition du mardi 17 juillet.
Dans une rencontre tenue à Nador, trente Marocains de confession chrétienne et des Chiites racontent leurs souffrances. Selon le rapport, des citoyens marocains des villes d’Al Hoceima, Nador et Driouch sont souvent mal traités, parfois même des membres de leurs familles. C’est le cas par exemple de Hakim âgé de 27 ans qui a été agressé par son propre frère. Celui-ci lui a déchiré ses livres religieux et lui a coupé un doigt.
Le rapport cite plusieurs autres cas dont celui de Mohamed B. qui s’est suicidé après avoir été mal traité par les membres de sa famille.
L’Association marocaine des des droits et libertés religieuses a annoncé sa décision de poursuivre sa tournée pour recueillir les témoignages de minorités religieuses dans plusieurs régions du royaume.