Des diplomates étrangers visitent la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

402
DR.

Une délégation de diplomates accrédités au Maroc s’est rendue, mardi, dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra pour s’informer de près des chantiers de développement et des projets socio-économiques initiés en faveur de la population locale.
Composée de conseillers et de représentants des ambassades de l’Allemagne, de l’Italie, du Canada, de la Grande-Bretagne, des Pays-Bas, des Etats-Unis et de la Suisse, la délégation a tenu une série de rencontres avec des représentants des pouvoirs publics, des élus et des organisations de la société civile de la région.
Au siège du Conseil régional de Laâyoune-Sakia El Hamra, les représentants de la population locale ont mis en avant l’importance du modèle de développement des provinces du Sud, lancé par le roi Mohammed VI, et ses impacts positifs prévus sur l’essor économique des provinces sahariennes, en général, et de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, en particulier.
Ce modèle vise à faire de la région un pôle économique pionnier à l’échelle nationale et régionale et une plaque tournante pour les échanges commerciaux entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne, ont souligné les élus.
Les diplomates se sont informés du rôle des instances élues dans la gestion de la chose publique sur les plans local, provincial et régional.
En outre, la délégation a pris connaissance, au Centre régional d’investissement (CRI), des chiffres-clés caractérisant la région, ainsi que des atouts et des opportunités d’investissement qu’offrent Laâyoune-Sakia El Hamra, notamment dans les secteurs du tourisme, des services, de la pêche maritime, des énergies renouvelables et du commerce.
Cette rencontre a été l’occasion de présenter les potentialités de la région et l’évolution positive des indicateurs de développement que connaît Laâyoune-Sakia El Hamra dans plusieurs domaines, a déclaré à la presse Mohamed Boumesmar, Directeur du Centre régional d’investissement (CRI).
La région constitue un pôle de développement à même de jouer un rôle clé dans la coopération avec son environnement régional, vu sa position géographique stratégique, a-t-il fait remarquer.
Par ailleurs, les membres de la délégation se sont entretenus avec le président de la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Laâyoune-Sakia El Hamra, ainsi qu’avec des acteurs de la société civile locale.
La délégation s’est rendue aussi à un nombre de projets d’infrastructures et de développement socio-économique, dont le site Phosboucraa à El Marsa et la Technopôle de Foum El Oued.