Des combattants marocains en Syrie font appel aux autorités pour leur rapatriement

Les combattants marocains en Syrie demandent l’intervention des autorités pour les sauver des prisons kurdes près de la frontière Turco-Syrienne, c’est ce que révèlent des lettres parvenues au quotidien Akhbar Al Yaoum.oui

Il s’agit entre autres de lettres reçues par la famille de l’ancien combattant de 33 ans, Youssef Benhayyan originaire de Fès. Détenu dans le nord de la Syrie, ce dernier a réussi à envoyer ces lettres via le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Arrêté dans le nord de la Syrie par les forces kurdo-syriennes, Banhayyan a appelé les membres de sa famille à entrer en communication avec le ministère des Affaires étrangères ainsi que l’ambassade du Maroc en Turquie afin de tenter de le relâcher et de le ramener au pays.

«Je suis dans le nord de la Syrie. Comment allez-vous et comment vous vous portez, comment se porte ma mère et mon père et mes enfants ? Envoyez-moi les photos de mes enfants», lit-on dans une lettre dans laquelle le combattant marocain, emprisonné depuis plus de deux ans, prie sa famille de garder avec lui le contact via la Croix-Rouge syrienne jusqu’à sa libération et son retour au Maroc.

 

Lire aussi: Arrestation de deux frères à Meknès pour transfert illégal de fonds à des combattants marocains en Irak et en Syrie

 

De son côté, la mère de Benhayyan, a demandé aux autorités marocaines de révéler le sort de son fils détenu dans des prisons kurdes, réitérant son appel à l’ambassade du Maroc à faire le nécessaire jusqu’à sa libération et son rapatriement au pays, ajoute la même source.

A noter que les forces kurdes de la Syrie soutenues par les États-Unis et chargées de lutter contre la dernière poche l’Etat islamique dans la vallée de l’Euphrate ont capturé des combattants étrangers, y compris des Marocains.

Les forces démocratiques syriennes, dirigées par les Kurdes, ont révélé dans un précédent communiqué «l’arrestation de djihadistes étrangers de différentes nationalités ayant participé à des activités terroristes», y compris des Marocains.

Les autorités turques ont, dans le cadre de l’offensive contre les Kurdes, mené des attaques sur les camps «Al Haoul» et «Raouj», où vivent les familles des combattants marocains. Les autorités marocaines n’ont toujours pas réussi à rapatrier ces Marocains du nord de la Syrie.