Dépistage: tous les laboratoires peuvent désormais effectuer le test PCR

2345

Une circulaire du ministère de la Santé datant du 26 septembre annonce que désormais «tous les laboratoires de biologie médicale peuvent effectuer le dépistage moléculaire par qRT-PCR du SARS-CoV2 avec ou sans tests sérologiques».

Tous les laboratoires biologiques peuvent désormais prétendre au dépistage du covid-19 par tests PCR «à condition de satisfaire toutes les exigences du cahier des charges dans sa deuxième version (circulaire n°72 du 12 septembre 2020)».

Cette mesure intervient dans le cadre du «renforcement du réseau des laboratoires de diagnostic moléculaire et sérologique du covid-19 et afin de rendre ces tests accessibles aux Marocains et aux étrangers et d’en assurer une large couverture au niveau du territoire marocain», lit-on dans cette circulaire diffusée samedi 26 septembre.

Les laboratoires de biologie médicale souhaitant rejoindre le réseau des laboratoires de dépistage covid-19 doivent télécharger la dernière version du cahier des charges sur www.inh.ma et formuler une demande accompagnée dudit cahier des charges dûment daté, signé et cacheté portant la mention «lu et approuvé» contre le récépissé délivré par la direction régionale de la Santé dont ils dépendent, explique le ministère.

 

Lire aussi : Fiabilité des tests PCR: les précisions des laboratoires privés

 

La direction régionale de la Santé tiendra informés au fur et à mesure le poste de commandement concerné et l’Institut national d’hygiène (INH) des laboratoires ayant intégré ledit réseau.

Pour rappel, les laboratoires autorisés doivent déclarer tous les résultats des tests aux directions et délégations de santé sur la plateforme informatique du ministère de la santé et dans un délai de 24 heures suivant les prélèvements. Ces laboratoires privés pourront faire l’objet de contrôles inopinés coordonnés par l’INH en collaboration avec des équipes régionales de santé.

Par ailleurs, les tests PCR effectués en laboratoires privés ne doivent pas coûter plus de 850 DH (prix plafonné par la Santé publique), dont 50 DH pour l’acte de prélèvement.