Dénonciation de la corruption via le numéro vert: près de 117 personnes arrêtées

1103

La ligne téléphonique directe dédiée à la dénonciation des actes de corruption a permis l’arrestation d’une centaine de personnes cette année, dont plusieurs éléments fonctionnaires des autorités et des forces de l’ordre.

La ligne téléphonique directe dédiée à la dénonciation d’actes de corruption, opérationnelle depuis un an, ne cesse pas de donner ses fruits permettant l’arrestation en flagrant délit de près de 117 personnes, rapporte Al Massae dans son édition du jeudi 16 janvier 2020.

Le quotidien arabophone explique que les éléments de la police judiciaire ont pu mettre la main, sous la supervision directe du parquet compétent, sur près de 42 fonctionnaires exerçant dans les préfectures du royaume. Et d’ajouter que 22 cas ont été enregistrés aux rangs des éléments de la Gendarmerie, de la Police, des éléments de la Protection civile, et des Forces auxiliaires.

Al Massae note également que 4 cas ont été enregistrés dans le secteur du transport, 6 dans le domaine de la justice et 10 cas dans plusieurs autres secteurs.

Par ailleurs, le journal a fait savoir que 10 intermédiaires ont été arrêtés en flagrant délit, tandis que l’enquête suit toujours son cours dans près de 20 affaires liées à la corruption.

A rappeler que le ministère public avait lancé, en mai 2018, une ligne téléphonique directe dédiée à la réception des dénonciations d’actes de corruption. Ce numéro vert (0537718888) s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption.