Démission d'Asma Lamrabet de la Rabita Mohammadia des Oulémas

Asma Lamrabet. Crédit: DR

La médecin biologiste aurait quitté l’institut promouvant un islam ouvert et tolérant en raison d’un désaccord sur l’égalité en héritage, dont elle est une fervente défenseur.
La chercheuse et écrivaine Asma Lamrabet a démissionné de la Rabita Mohammadia des Oulémas, fondée par le roi Mohammed VI pour promouvoir un islam ouvert et tolérant, où elle dirigeait le Centre des études féminines en islam. La concernée a annoncé elle-même sa décision dimanche 18 mars sur sa page officielle Facebook, tandis que la Rabita l’a fait à travers un communiqué auquel H24Info a eu accès.
Lamrabet aurait démissionné en raison d’un désaccord sur l’égalité en héritage, dont elle est une fervente défenseure, selon des sources concordantes. Cette position est en effet clairement visible à travers certains ouvrages de la médecin biologiste, tels que «Aisha, épouse du Prophète ou l’Islam au féminin», «Le Coran et les femmes: Une lecture de libération», ou encore «Femmes et hommes dans le Coran: Quelle égalité?» Elle est d’ailleurs connue pour exprimer ses positions sans mâcher ses mots.
Celle qui est également l’épouse de l’ex-numéro deux des Affaires étrangères, l’Istiqlalien Youssef El Amrani, a été remplacée par Farida Zomorod, membre du bureau exécutif de la Rabita et professeure maître-assistant à Dar El Hadith El Hassania.