Vidéo. La défense juge "très sévères" les verdicts prononcés à l'encontre des détenus du Hirak

1684
Capture d'écran: H24info.

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a prononcé des peines allant d’un an à 20 ans de prison contre les détenus du Hirak du Rif. Les principales figures du mouvement, dont Nasser Zefzafi, ont écopé de la plus lourde des peines prononcées.
Lire aussi: Nasser Zefzafi écope de 20 ans de prison ferme
«Nous avons été surpris par ces condamnations, (…) les verdicts rendus sont très sévères. Nous avons dix jours pour interjeter appel. Nous allons d’abord nous concerter avec nos clients avant de prendre toute décision», a réagit Saïd Benhemmani, avocat de la défense.