Décès du militant anticorruption Tarek Sbai

3607

La société civile marocaine est en deuil. Mohamed Tarek Sbai, président de l’Instance nationale de protection des deniers publics s’est éteint ce jeudi matin à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat.
L’avocat Mohamed Tarek Sbai est décédé après un long combat contre une maladie cardiovasculaire. Maitre Sbai, inscrit au barreau de Rabat, est connu pour son long combat contre le détournement des deniers publics et les affaires de corruption au sein de l’administration marocaine. Mohamed Tarek Sbai était également membre actif de plusieurs associations telles que Transparency Maroc.
La dernière sortie du défunt date de 2016, lorsqu’il a adressé une lettre à Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et à l’ancien ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, leur demandant de limoger 344 hauts fonctionnaires de l’Etat, parce qu’ils n’ont pas déclaré leurs patrimoines, « une obligation constitutionnelle » selon lui.