Décès d'un condamné dans l'affaire de Gdeim Izik

Mohamed Ayoubi, condamné à 20 ans de prison ferme pour son implication dans les incidents de Gdeim Izik est décédé  mercredi 21 février suite à la détérioration de son état de santé.
Un mis en cause dans les incidents au campement contestataire de Gdeim Izik à Laâyoune en 2010, est décédé mercredi 21 février à l’hôpital Moulay El Hassan Belmehdi de la même ville. Mohamed Ayoubi, âgé de 62 ans s’est éteint suite à la détérioration de son état de santé.
Ayoubi a été condamné à 20 ans de prison ferme pour son implication dans les meurtres de 11 éléments des forces de l’ordre, lors des affrontements qui ont eu lieu entre la force publique et des séparatistes qui campaient à Gdeim Izik. En raison de son état de santé, Mohamed Ayoubi était poursuivi en état de liberté, avant qu’il ne soit condamné par la Chambre criminelle près la Cour d’appel à Salé, le 20 décembre 2017 à la prison ferme par contumace.