Décès de l’historien Abderrahmane El Moudden

1934
Abderrahmane El Moudden. DR.

L’historien Abderrahmane El Moudden, spécialiste de l’histoire des relations entre le Maroc et la Turquie, est décédé dimanche matin des suites d’une longue maladie.

La communauté des historiens marocains est en deuil. L’un de leurs plus éminents confrères, Abderrahmane El Moudden, s’est éteint ce matin à Doha, au Qatar, à l’âge de 74 ans. El Moudden était surtout connu pour être l’un des plus grands spécialistes de l’histoire des relations entre le Maroc et la Turquie.

Natif de la région de Taza, Abderrahmane El Moudden obtient sa licence en Histoire à la faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat, avant d’y obtenir, en 1984, un diplôme d’études supérieures. Il quitte ensuite le Maroc direction les Etats-Unis, où il décroche un Ph. D. à l’université de Princeton en 1991.

Abderrahmane El Moudden a enseigné plusieurs années au Lycée Moulay Youssef, puis à la faculté des lettres de Rabat ainsi qu’à l’université Al Akhawayne. Il a également occupé la fonction d’expert à l’Institut royal pour la recherche sur l’Histoire du Maroc et a été secrétaire général de l’Association marocaine pour la Recherche historique.

Abderrahmane El Moudden est l’auteur de plusieurs livres, dont « les campagnes marocaines précoloniales: les Tribus de l’Inaouen et le Makhzen, XVIe-XIXe siècles » ou encore « Sharifs and Padishahs, Moroccan-Ottoman Relations from the 16th through the 18th Century ».