De nouvelles arrestations dans l’affaire Khadija

106

Les éléments de la gendarmerie royale ont procédé dans la nuit du lundi 21 janvier, à l’arrestation de «Bribra», de son vrai nom, Salah S., l’un des derniers suspects dans l’affaire de Khadija, présumée victime d’un viol collectif.

L’homme en question avait disparu depuis que l’affaire Khadija avait éclaté il y a six mois.  Il serait le propriétaire de l’appareil de tatouage que les mis en cause avaient utilisé pour torturer l’adolescente.

 

Lire aussi: Rétro 2018. L’affaire Khadija: une histoire qui a ému le monde entier

 

Selon Alyaoum24, Azeddine, dont le nom est tatoué sur la nuque et le bras de la jeune fille, et dernier des 15 suspects, aurait lui aussi été arrêté lundi 21 janvier. Il aurait d’ailleurs été confronté à Khadija, ce mardi 22 janvier. Une information qui n’a pas été confirmée officiellement.

 

Lire aussi: Viol collectif: les avocats de Khadija envisagent de contester l'expertise médicale

 

Pour rappel, La jeune femme de 17 ans avait accusé un gang de douze hommes de l’avoir violée, séquestrée, tatouée de force et torturée du deux mois dans le douar de Oulad Ayyad dans la province de Fqih Bensaleh. Son histoire avait ému de nombreuses personnes au Maroc et à l’étrangé et mobilisé plusieurs associations et activistes.