Une Franco-marocaine en lice pour la direction générale de l'Unesco

Ministre de la culture en France, la Franco-marocaine Audrey Azoulay figure parmi les neuf candidats en lice pour la direction générale de l'Unesco.
Neuf Etats membres de l'Unesco ont proposé un candidat pour la direction générale de l'organisation, en remplacement de la Bulgare Irina Bokova, en fin de mandat cette année, a annoncé jeudi l'Unesco.

L'Azerbaïdjan, le Vietnam, l'Egypte le Qatar, la Chine, le Guatemala, l'Irak, le Liban et la France (mais aussi le Maroc) ont chacun présenté un candidat pour le poste de directeur général, qui est le plus haut fonctionnaire de cette organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, basée à Paris.
 
Ces candidatures, annoncées jeudi dans un communiqué par le président du Conseil exécutif de l’Unesco Michael Worbs, sont les suivantes:
-Polad BÜLBÜLOGLU (Azerbaïdjan, musicien, diplomate)
- PHAM Sanh Chau (Vietnam, diplomate)
- Moushira KHATTAB (Égypte, ambassadrice, ex-secrétaire d'Etat à la Famille)
- Hamad bin Abdulaziz AL-KAWARI (Qatar, diplomate, ancien ministre de la Culture)
- TANG Qian (Chine, sous-directeur général de l'Unesco pour l'éducation),
- Juan Alfonso FUENTES SORIA (Guatemala, ancien vice-président),
- Saleh AL-HASNAWI (Irak, ex-ministre de la Santé)
-  Vera EL-KHOURY LACOEUILHE (Liban, ex-déléguée adjointe de Sainte-Lucie auprès de l'Unesco)
- Audrey AZOULAY (Maroc-France, ministre de la Culture). 
 
Le directeur général est proposé par le Conseil exécutif et nommé par la Conférence générale pour une période de quatre ans. Les neuf candidats seront interviewés par le Conseil les 26 et 27 avril prochains. Le Conseil se prononcera en octobre, par un vote à bulletins secrets, et sa proposition sera examinée lors de la Conférence générale de l'Unesco en novembre, qui votera elle-même à bulletins secrets. L'Unesco compte 195 membres et 10 membres associés.