Artcurial organise la vente aux enchères la plus importante avec le Maroc

La prestigieuse maison de ventes française Artcurial organise une importante vente aux enchères d'œuvres d’art réalisée à Paris en duplex avec Marrakech.
Ce sera le 29 décembre prochain et la vente sera précédée d’une exposition de ces œuvres durant trois jours dans un palace de la ville ocre. 

La vacation Paris-Marrakech présentera 85 œuvres réparties selon deux chapitres : un premier dédié à la troisième édition "Majorelle et ses contemporains", puis un second consacré à l’art moderne et contemporain international, avec l’ambition de réunir œuvres occidentales et moyen-orientales, a expliqué, dans une déclaration à la MAP, Olivier Berman, directeur du Département Orientalisme à la Maison Artcurial.

Ainsi, un tableau historique de l’artiste pop art marocain Mohamed Melehi datant de 1971 ou encore un rarissime bronze de Mahmoud Mokhtar, le père de la sculpture moderne égyptienne, côtoieront des œuvres de Bernard Buffet, Raoul Dufy, Arman ou César. Pour la première fois au Maroc, seront vendues aux enchères des œuvres de Street-Art, notamment avec des artistes tels que Jonone et eL Seed.

Cette vacation est la plus importante organisée avec le Maroc ces dernières années, résultat de 12 mois de recherches minutieuses et de sélection dans des collections européennes et du Moyen-Orient, a fait savoir Olivier Berman.

Cette vente aux enchères fait le grand écart entre les classiques (30 œuvres de Majorelle et ses contemporains dont une sculpture exceptionnelle de Mahmoud Mokhtar) et l’art arabe et occidental moderne et contemporain.

On y trouve notamment des artistes qui font l’actualité tels que la Libanaise Etel Adnan, à qui une exposition est consacrée à l’Institut du Monde Arabe jusqu’au 1er janvier 2017, ou Dia Al-Azzawi, artiste d’origine irakienne vivant à Londres et à qui le Mathaf de Doha consacre une importante rétrospective. Les artistes marocains sont très bien représentés avec 9 œuvres de Hassan El Glaoui, provenant de l’ancienne collection de Cécile Aubry et Brahim El Glaoui, et de tableaux de Cherkaoui, Gharbaoui, Yacoubi, et de Mohamed Melehi. 

"Nos relations avec le Maroc durent depuis maintenant cinq ans. Nous avons présenté en 2011 une pré-exposition d’une vente "Majorelle et ses contemporains" dans sa première édition avec notamment le tableau "la Kasbah rouge", qui est une œuvre emblématique de Jacques Majorelle, qui avait été vendue pour 1,3 million d’euros à l’époque, a rappelé Berman, ajoutant que la Maison Artcurial, a également organisé la vente "Moroccan Spirit", célébrant 140 ans de créations au Maroc, à l'occasion de l'ouverture en 2014 du Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain de Rabat.