H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Des personnalités marocaines, algériennes et tunisiennes de tous bords ont exprimé leur «grande inquiétude face à l’escalade actuelle dans les relations entre le Maroc et l’Algérie» et appellent à l’apaisement.

    Le manifeste signé par 149 personnalités dénonce «la situation actuelle qui voudrait aboutir à une confrontation contre-nature», au vu de «l’histoire profonde», unissant les deux pays dont les relations ne cessent de se détériorer, et ayant pour dernier épisode la  rupture des relations diplomatiques décidé unilatéralement par Alger.

    «Nous appelons l’ensemble des personnes et des organisations de bonne volonté dans les deux pays, et au-delà du Maghreb, à agir pour qu’un terme soit rapidement mis à l’escalade et pour le retour à la raison», écrivent les signataires parmi lesquels on retrouve l’économiste marocain Azedine Akesbi, le publicitaire Noureddine Ayouch, Bachir Ben Barka, le militant algérien Abdelouahab Fersaoui, l’économiste algérien Omar Benderra ou encore la comédienne tunisienne Anissa Daoud.

    Les signataires comprennent que «de nombreuses affaires litigieuses sont en suspens entre les deux États», mais soulignent que la résolution passe par «de l’écoute, de la recherche de l’entente, de la créativité dans l’élaboration des solutions et de leur mise en œuvre et non dans l’appel aux instincts basiques d’agressivité de populations chauffées à blanc les unes contre les autres».

    Dans ce sens, les signataires s’engagent «à œuvrer collectivement, Algérien·ne·s, Marocain·e·s, Maghrébin·e·s et amis de nos peuples à contrer l’escalade, faire face aux appels à la confrontation et à la haine pour mieux consolider les piliers de la fraternité, de la coopération et contribuer à construire l’avenir».

    Pour rappel, l’Algérie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, a annoncé le mardi 24 août la rupture de ses relations avec le Maroc.

    L’Algérie reprocherait notamment au royaume le soutien apporté par le représentant du Maroc à l’ONU Omar Hilale à l’autodétermination de la Kabylie ainsi que le rapprochement du royaume et Israël, en plus de la question du Sahara marocain.

    Le Maroc a pris pour sa note de la décision unilatérale des autorités algériennes et regrette cette décision « complètement injustifiée mais attendue au regard de la logique d’escalade constatée ces dernières semaines » , indiquait un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

    Share.

    Comments are closed.