Crash d’un avion militaire en Algérie: le Polisario décrète un deuil d’une semaine

4574
AFP PHOTO / RYAD KRAMDI

Suite au crash d’un avion militaire près d’Alger, et la mort à bord de 30 membres du Polisario, le front séparatiste vient de décréter un deuil «national» d’une semaine.
Dans un communiqué rendu public par le Bureau du secrétariat national du Polisario, le front séparatiste annonce décréter un «deuil national d’une semaine», à compter de ce mercredi 11 avril, date du crash d’un avion militaire algérien et la mort, à bord, de 257 personnes, dont 30 membres du Polisario.
«Parmi les victimes de l’accident, figurent trente malades sahraouis et leurs accompagnateurs, dont des femmes et des enfants, qui s’étaient rendus à Alger pour être soignés dans les hôpitaux» de la capitale algérienne, peut-on lire dans le communiqué publié sur le site de l’agence de presse du Polisario.
Alors que sept jours de deuil ont été décrétés par le front séparatiste, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a quant à lui décrété un deuil national de trois jours. «A la suite du crash d’un Iliouchine des forces aériennes aujourd’hui à Boufarik faisant 257 victimes, le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décrété un deuil national de 3 jours à compter de ce jour», précise un communiqué de la présidence algérienne.
Pour rappel, l’avion militaire qui s’est écrasé ce matin à Alger, un Iliouchine IL-76 , devait faire une escale à Béchar, à la frontière marocaine, avant de se diriger vers Tindouf. Parmi la trentaine de membres du Polisario qui ont péri dans le crash, figure des diplomates du front séparatistes.