Covid-19: deux cas d’infection au variant indien détectés à Casablanca

.DR

L’apparition de ce nouveau variant pourrait compliquer la situation épidémiologique. 

Après le britannique, le variant indien a franchi nos frontières. Deux cas infectés à ce variant ont été détectés à Casablanca, nous confirme une source bien informée, notant que les cas contacts sont négatifs à ce jour.

Bien que suscitant un grand bruit sur les réseaux sociaux, cette information n’a été ni confirmée ni démenti par le ministère de la Santé (au moment de publication de cet article).

À noter que ce variant a été détecté dans plus de 17 pays à cette date, bien qu’il puisse être plus répandu «étant donné que de nombreux pays séquencent beaucoup moins le virus et d’autres pas du tout par manque de capacité», affirme l’OMS.

L’OMS a par ailleurs classé ce variant, du nom scientifique de B.1.617, de «variant d’intérêt» et non de «variant préoccupant», qui est le cas pour le variant anglais ou brésilien.

Aucune étude sur le variant indien n’a été publiée pour l’heure. Les premières données de l’OMS confirment que le variant indien a «un taux de croissance plus élevé que les autres variants en circulation en Inde», ce qui suggère qu’il a «une plus grande contagiosité».

Au Maroc, seul le variant britannique avait été détecté à ce jour. Face à l’apparition d’autres variants et la montée des cas dans plusieurs pays, le royaume a suspendu ces liaisons aériennes avec de nombreux pays, notamment le Royaume-Uni, la France, le Brésil, l’Italie et plus récemment l’Inde.