Covid: 212 millions de dirhams dépensés en tests de dépistage, les parlementaires exigent une enquête

2452

Les parlementaires exigent plus de transparence sur les accords conclus par le ministère de la Santé après l’explosion de nouveaux cas de covid-19, notamment celui relatif a l’acquisition de tests de dépistage dont le montant dépasse les 212 millions de dirhams.

Dans une correspondance adressée à Saida Ait Bouali (Parti de l’Istiqlal), de la commission des secteurs sociaux à la première Chambre, des parlementaires de l’opposition exigent la création d’une commission d’enquête dont la mission sera de réviser les accords conclus par le ministère de la Santé les mois suivant la propagation du nouveau coronavirus dans le pays.

Le but étant de clarifier «le contexte national et international dans lesquels ces accords ont été conclus, ainsi que les raisons d’adopter le statut exceptionnel pour les conclure», écrit le quotidien Al Massae dans son édition du vendredi 11 septembre.

 

Lire aussi: Covid-19: Ait Taleb annonce un soutien logistique « substantiel » pour Casablanca

 

La mission parlementaire sera également chargée de révéler «la qualité, le contenu et l’opportunité des accords conclus», notamment en révélant «la liste des entrepreneurs ayant remporté ces appels d’offre, la totalité des achats ainsi que leur coût financier», note la même source.

Les parlementaires évoquent dans ce sens, l’accord passé par le ministère de la Santé pour l’acquisition des tests de détection rapide du Covid-19, dont le coût avoisinerait les 212 millions de dirhams, et dont les parlementaires voudraient connaitre les détails.