Covid-19: vers un couvre-feu nocturne total pendant Ramadan ?

13753
DR

Pendant le mois sacré de Ramadan, la tentation de se rassembler s’accroit. Dans cette perspective, la menace d’un couvre-feu nocturne total pendant cette période se fait de plus en plus persistante. 

La rumeur concernant un couvre-feu nocturne total appliqué pendant le mois de Ramadan est de plus en plus insistante. Plusieurs médias évoquent cette éventualité, notamment en conséquence du retard pris dans la campagne de vaccination. En effet, le Maroc attend toujours d’autres livraisons de vaccins des laboratoires Sinopharm et AstraZeneca, avec lesquels il a respectivement signé un contrat pour 25 millions et 40 millions de doses.

Jusqu’à présent, le Maroc a pu disposer d’un total de 8,6 millions de doses (pouvant ainsi vacciner quelque 4,25 millions de Marocains) dont 2,5 millions en provenance du laboratoire chinois Sinopharm et 6 millions de l’Anglo-suédois AstraZeneca. L’injection des premières doses est ainsi temporairement interrompue, dans l’attente de prochaines livraisons. Les stocks de vaccins restants servent désormais majoritairement à vacciner les personnes ayant déjà reçu leur première dose.

Dans ce sens, le ministère de la Santé a appelé, dimanche dernier, les personnes n’ayant pas pu se faire vacciner à temps contre le covid-19, à éviter de se rendre aux centres de vaccination et d’attendre un nouveau rendez-vous à cet effet. Au 18 mars, 4.252.723 personnes ont reçu la première injection du vaccin anticovid, hissant le Maroc largement en tête des pays africains concernant le nombre de vaccinés (plus de 90% des vaccinés contre le covid-19 en Afrique sont Marocains).

Malgré le bon déroulé de la campagne de vaccination, les médecins rappellent la nécessité de respecter les mesures sanitaires, en particulier pendant le ramadan, et afin de favoriser l’acquisition de l’immunité collective.

 

Lire aussi : Vidéo. Pour Ramadan, restaurateurs et cafetiers demandent plus de visibilité

 

Selon les informations rapportées par le site Akhbarona, les autorités seraient susceptibles d’appliquer des mesures strictes de précaution pendant le mois sacré, craignant une propagation généralisée de l’épidémie. Selon le média, le gouvernement installerait un couvre-feu nocturne dès 17h ou 18h (sauf autorisation exceptionnelle), et augmenterait de manière générale le contrôle des rassemblements et déplacements intra et inter-villes. Les sources officielles contactées par le média ont refusé de se prononcer sur la question pour le moment.

Deux tendances se dégagent au sein du gouvernement: les partisans d’un assouplissement des mesures de sécurité au vu des bons résultats en termes de cas positifs recensés ou vaccination; et les partisans d’un maintien voire d’un approfondissement des mesures de précaution pour faire face à l’épidémie. Cette approche met en garde contre les conséquences nuisibles que pourrait avoir un relâchement des mesures, telles qu’observées lors de l’Aid El-Adha l’an dernier (augmentation notable de cas covid et de décès).

De leur côté, les restaurateurs et cafetiers espèrent du gouvernement des scénarii alternatifs leur permettant de ne pas fermer totalement pendant cette période où la quasi-totalité de l’activité est réalisée après la rupture du jeûne, soit après le couvre-feu encore en vigueur.

 

Lire aussi : Les visites familiales dans les prisons reprennent exceptionnellement jusqu’au Ramadan

 

Lors d’une conférence organisée par la Confédération marocaine des métiers de bouche (CMMB) le 16 mars dernier, les différents opérateurs et fédérations ont appelé le gouvernement à mettre en place une stratégie pour accompagner les professionnels du secteur durant ce mois particulier.

Plusieurs schémas ont été évoqués: de la simple livraison à un rallongement du couvre-feu, les professionnels du secteur se disent prêts à toutes les options, pourvu que ce ne soit pas la fermeture totale qui mettrait à mal un secteur déjà fragilisé par les mesures de restrictions imposées par la pandémie du covid-19.

Pour rappel, un couvre-feu national est instauré de 21h à 6h du matin. Les restaurants, cafés, commerces et grandes surfaces doivent continuer à fermer à 20h. De même, les fêtes et les regroupements demeurent interdits. Le gouvernement devrait se prononcer dans les prochaines semaines sur la configuration des mesures sanitaires opérées pendant Ramadan.