H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Sur quelque neuf millions de personnes vaccinées complètement au Maroc, 3.400 ont contracté le covid-19, une forme bénigne pour la majorité. 

    3.400 personnes ont contracté le covid-19 après avoir reçu leurs deux doses, soit environ 0,04% des neuf millions de personnes vaccinées complètement, révèle Dr. Moulay Said Afif, membre du comité scientifique de vaccination, dans les colonnes d’Al Massae ce 14 juillet.

    Le spécialiste se veut rassurant quant à ce taux qu’il considère minime, d’autant plus que seulement 2% des cas positifs vaccinés ont subi une forme grave. « La majorité de ceux ayant contracté le virus après les deux doses du vaccin ont subi une forme légère de la maladie, soit 98%. La proportion des cas graves est très minime », relève Afif.

    Sanae, pharmacienne, 54 ans, fait partie de ces personnes vaccinées ayant contracté le covid-19. « J’ai été testée positive 7 semaines après la deuxième dose de vaccination. Pour ma part, c’était un état très léger, avec seulement une asthénie qui a duré quand même un mois. Je n’ai pas eu de symptômes graves, ni de gêne au niveau de l’odorat ou du goût », témoigne-t-elle, précisant avoir été traitée avec le protocole thérapeutique national.

    « Je n’étais pas sûre que c’était un covid même avec un PCR positif. Après quelques mois, j’ai fait une sérologie qui s’est révélée positive donc à ce moment-là, j’étais sûre et certaine que c’était le covid », ajoute Sanae qui invite tous les citoyens à se faire vacciner.

    « Quand on l’attrape, c’est une forme bénigne, légère. Je suis contente d’avoir eu mes deux doses auparavant, car j’ai une sœur qui est décédée du covid-19 à l’âge de 45 ans, donc pour moi c’est important de se faire vacciner », abonde notre interlocutrice.

     

    Lire aussi : Covid-19: 1.897 nouveaux cas et hausse inquiétante du taux de positivité et des cas critiques

    De son côté, Dr. Moulay Said Afif réitère également son discours sur l’importance de la vaccination couplée au respect des gestes barrières, de plus en plus négligés par la société. Un rappel à prendre en compte surtout à quelques jours de l’Aïd El Kébir qui laisse présager des rassemblements de personnes importants.

    Selon le professionnel, la plupart des cas graves actuellement sont des personnes qui ne se sont pas présentées lors des rendez-vous prévus pour la vaccination, bien qu’elles fassent partie des populations vulnérables. Il appelle ainsi ces dernières à aller au plus vite se faire vacciner pour protéger leur santé et celle des autres.

    Pour rappel, même si le vaccin ne protège pas à 100% du covid-19, il évite dans la majorité des cas aux cas positifs de contracter des formes graves, des hospitalisations avec réanimation, et en bout de course le décès.

    Pour l’instant, Afif affirme que le nombre de cas graves et de décès liés au covid-19 demeure rassurant et la situation épidémiologique sous contrôle. Mais face aux nouveaux variants, la vigilance reste de mise.

    Par ailleurs, le ministère de la Santé a commencé à élargir la vaccination aux 35-39 ans, notamment depuis l’observation d’une hausse des cas dans cette catégorie. Dans cette dynamique, le Maroc a reçu hier deux millions de doses du vaccin Sinopharm et s’apprête à recevoir deux millions supplémentaires la semaine prochaine du même laboratoire.

    Share.

    Comments are closed.