Covid-19: les pharmaciens en colère contre la fermeture des officines quand un membre est testé positif

6451

Dans un courrier datant du 11 août dernier, la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM) a appelé le ministre de l’Intérieur à cesser la fermeture des pharmacies d’officine qui présentent un ou plusieurs pharmaciens contaminés par le covid-19.

Depuis quelques semaines, plusieurs pharmacies se voient contraintes de fermer leurs portes en raison de certains membres de leur personnel contaminés par le covid-19, et ce, sur instruction du ministères de l’Intérieur. Ces fermetures sont « traitées par les autorités locales sans méthodologie constante ni références légales pour les encadrer », s’insurge la Confédération dans son courrier dont une copie est parvenue à notre rédaction.

« En une semaine, nous avons reçu dix plaintes de pharmaciens », précise Mohamed Lahbabi, président de la CSPM, contacté par nos soins. En colère, la structure représentative a envoyé mardi dernier un courrier au ministre de l’Intérieur afin qu’il intervienne « de toute urgence » pour « assurer la continuité des services pharmaceutiques fournis au bénéfice des citoyens », a fortiori « dans ces circonstances particulières ».

Une requête fondée sur la loi 04-17 considérée comme le code des médicaments et des pharmaciens qui dispose dans ses articles 110, 123, 126 et 127 qu’en cas d’incapacité du pharmacien d’exercer ses fonctions pour cause de maladie, ce dernier est remplacé par un pharmacien de garde durant sa période d’arrêt. « Ce qui signifie que la loi n’aborde d’aucune manière la question de la fermeture, car elle fait obstacle à la continuité de ces établissements de santé », insiste la correspondance.

 

Lire aussi : Tanger: inauguration d’une nouvelle unité de prise en charge des malades du covid

 

« Considérant le rôle fondamental joué par les pharmacies nationales durant cette pandémie mondiale, en termes d’encadrement et de sensibilisation des citoyens, mais aussi de fourniture de médicaments et de moyens préventifs contre le coronavirus; au vu des répercussions potentielles sur la sécurité des citoyens suite à l’ingérence des autorités et à la fermeture de pharmacies, qui peuvent provoquer des risques dans certains villages ne disposant pas plus d’une pharmacie; ainsi que de la nécessité de maintenir une continuité des services pharmaceutiques auprès des citoyens », le CSPM invite « de toute urgence » le ministère de l’Intérieur à rouvrir les pharmacies fermées.

Pour rappel, toutes les pharmacies du royaume effectuent chaque jour la désinfection et la stérilisation des locaux, conformément aux mesures de prévention édictées par le ministère de la Santé.