Covid-19: le Maroc analyse ses eaux usées pour détecter les foyers de contamination

3040
Abdelouafi Laftit. DR.

Le Maroc a adopté une nouvelle procédure afin de détecter les foyers de contamination, en perfectionnant l’analyse des eaux usées.

Devant la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit s’est attardé, ce mardi 7 juillet, sur la nouvelle méthode de détection des foyers épidémiques du SARS-CoV-2.

La méthode consiste à analyser les eaux usées au niveau de villes, ce qui permettrait de détecter rapidement et de mieux apprivoiser de nouveaux foyers de propagation de la Covid-19, a déclaré le ministre de l’Intérieur, cité par le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du mercredi 8 juillet.

Le ministre a affirmé qu’il s’agit d’un «point d’avance dans la lutte contre le coronavirus», poursuit le quotidien. Dans ce sens, le ministre a souligné que le Maroc agit de façon «proactive» et que la détection de nouveaux foyers ne devrait pas inquiéter au point de devenir une «obsession».

 

Lire aussi: Coronavirus: risque possible de contamination via les eaux usées

 

L’analyse des eaux usées suscite également le débat à l’étranger. En France par exemple, l’Académie de médecine a recommandé pas plus tard qu’hier de surveiller les eaux usées. D’ailleurs, depuis l’apparition du nouveau virus, plusieurs pays ont réussi à détecter des traces du génome dans les eaux usées.

A l’époque, le ministère de l’Intérieur avait adressé un courrier le 4 mai dernier aux walis et gouverneurs en alertant sur les possibles contaminations des eaux usées au nouveau coronavirus (Covid-19). Le ministère de l’Intérieur informait ainsi qu’«aucune eau usée ne peut être utilisée si elle n’a pas été préalablement reconnue épurée et conforme à la norme».