Covid-19: des premiers rapatriements depuis l’Algérie organisés ce week-end

Etablissement de Gestion des Services Aéroportuaires d'Oran (EGSA-Oran)

Le Maroc démarre (enfin) son opération de rapatriement au profit de citoyens marocains bloqués à l’étranger depuis que le pays a fermé ses frontières. Ces premiers rapatriements se feront depuis le pays voisin, l’Algérie.

Les autorités marocaines affréteront trois avions de la flotte de la compagnie Royal Air Maroc pour rapatrier entre 300 et 400 citoyens marocains, bloqués en Algérie, confirment des sources proches du dossier au média Hespress.

Les mêmes sources affirment que ces vols quitteront le pays voisin, le samedi 30 mai pour un retour vers le Maroc. De son côté, le360 affirme que d’autres vols sont prévus pour la semaine prochaine, dans le but de rapatrier 300 autres personnes depuis Sidi Belabbès et Oran.

Sur les groupes de Marocains bloqués à l’étranger, plusieurs affirment avoir été contactés par les services consulaires ce jeudi 28 mai. Des contacts établis quelques heures après l’intervention polémique du ministre de la Santé, Khalid Est Tayeb, qui annonçait que «des Marocains Marocains vont rentrer d’Algérie. Après, il y en aura d’autres».

 

Lire aussi: Ait Taleb dément le rapatriement chaque semaine de 300 Marocains bloqués à l’étranger

 

Pour le ministre «cette approche graduelle,» a-t-il assuré, «devra favoriser le retour de l’ensemble des Marocains bloqués à la Mère patrie dans des conditions saines, sans pour autant représenter un danger pour eux-mêmes, ni pour leurs compatriotes». Des opérations qui devront encore se poursuivre, car pour l’heure plus de 30 000 Marocains sont bloqués à l’étranger.