Covid-19: Dakhla obligée de fermer ses établissements scolaires pendant 10 jours

Des élèves du lycée Al Khalij, à Dakhla. Image d'archives. DR

L’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Dakhla-Oued Ed-Dahab a décidé de suspendre l’enseignement en présence dans plusieurs établissements scolaires de la région, et ce pendant dix jours, en raison d’une recrudescence de cas covid-19 parmi les élèves et le corps enseignant. 

L’AREF de Dakhla a décidé samedi, conjointement avec le comité local de surveillance épidémiologique, de suspendre l’enseignement en présence dans sept établissements pendant dix jours, en raison d’une recrudescence de cas covid-19 parmi les élèves et le corps enseignant. Les établissements en question ont fermé leurs portes dès vendredi dernier, et adopteront donc l’enseignement à distance pendant la période déterminée, informe le quotidien arabophone Al Akhbar.

Les établissements concernés par cette mesure sont: le lycée préparatoire Mohammed VI situé dans le quartier Al Massira, le lycée de qualification Imam Malik dans le quartier Al Hassani, l’école élémentaire Al-Kalat située dans le quartier Al Amal, le lycée Al Khalij à Al Qism, l’école privée « Einstein » dans le quartier Al Amarat, et les deux écoles secondaires préparatoires Hassan II et Moulay Rachid dans le quartier Al-Qism.

 

Lire aussi : Tourisme: zoom sur Dakhla, la perle du sud qui compte bien sauver sa saison

 

Le quotidien souligne que la région de Dakhla a enregistré ces derniers jours un nombre croissant de personnes infectées par le covid-19, l’épidémie se propageant notamment au sein des établissements scolaires. La région s’est classée quatrième au niveau national en termes de nombre de personnes infectées enregistrées avant-hier, samedi (28 cas et 1 décès), alors qu’elle se positionnait en 3e position, deux jours avant (35 cas).

Au regard de l’intensité de la propagation du virus dans la région, les autorités de la Perle du Sud ont pris depuis plusieurs semaines une série de mesures afin d’endiguer l’épidémie. Confinement de la ville, arrêt des transports en commun et certains taxis, fermeture des restaurants et cafés, fermeture des magasins à 20h et, comme dans le reste du royaume, couvre-feu nocturne de 20h à 6h, interdiction des fêtes et rassemblements publics et privés…

Malgré ces dispositions, les cas quotidiens n’ont pas baissé, et concernent désormais les établissements scolaires qui usent pourtant du principe de distanciation sociale. Une mesure qui intervient d’ailleurs à quelques jours des examens de certification, et qui pourrait affecter le bon déroulé des cours.