Covid-19: comment le Maroc compte accélérer le déconfinement à partir du 20 juin ?

16291
DR.

Le Maroc va procéder, après trois mois de confinement, à l’allègement de cette mesure. Il sera mené de manière progressive sur le tout le territoire à partir du 20 juin.

«Le gouvernement a pris la décision d’assouplir progressivement les mesures de confinement sanitaire selon les zones et sur des étapes, compte tenu de l’évolution des indicateurs épidémiologiques qui ont connu une tendance positive jusqu’à ce jour», a déclaré  à la MAP  le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi.

Ces indicateurs reposent sur les nouveaux cas confirmés, dont le taux reste très faible en dépit de l’augmentation du nombre des tests de dépistage pour atteindre plus de 17.000 par jour, et la baisse jour après jour des cas actifs au niveau national, outre le taux de reproduction du virus (R0) qui a atteint un niveau très rassurant, a-t-il expliqué, soulignant que l’objectif escompté a été réalisé à l’échelle nationale.

Il a en outre relevé qu’«en dépit des indicateurs positifs révélateurs d’une situation sous contrôle au niveau national, au moment où certaines provinces et préfectures n’ont enregistré aucun nouveau cas d’infection depuis des semaines, il y a d’autres par contre qui ont connu l’apparition de foyers familiaux et professionnels, d’où les indicateurs y afférents restent en deçà des objectifs tracés par les autorités sanitaires».

 

Lire aussi: Officiel. Envisagée le 8 août, la prolongation de l’état d’urgence fixée finalement au 10 juillet

 

Ceci a conduit à «l’adoption d’une nouvelle approche pour les classer en deux zones distinctes. « La Zone d’assouplissement 1 », où la situation est maîtrisée totalement, comporte sept régions et 59 préfectures et provinces, soit 95% du territoire national et 61% de la population, alors que « la Zone d’assouplissement 2 » où la situation est partiellement contrôlée, est composée de cinq régions et de 16 provinces et préfectures», a précisé le ministre.

Reprise de l’activité

Mais après trois mois d’arrêt dans plusieurs secteurs, l’économie du pays a été mise à rude épreuve, c’est pourquoi il a été décidé d’«insuffler une nouvelle dynamique aux activités industrielles et commerciales dans tout le royaume», a expliqué le porte-parole du gouvernement. Le processus a été enclenché le 11 juin, en permettant aux secteurs de production et de services de reprendre leur activité, a-t-il souligné.

Saaid Amzazi a dans ce contexte précisé qu’il s’agit de la reprise des activités industrielles, commerciales, d’artisanat, des professions libérales, des activités de proximité et petits métiers, en plus de la réouverture des souks hebdomadaires, la reprise du transport public urbain avec une exploitation ne dépassant pas 50% de la capacité d’accueil et des services publics en présentiel.

 

Lire aussi: Vidéo. Covid-19: prêts pour la réouverture, les salons de coiffure rongent leur frein

 

En revanche, a-t-il noté, les restaurants et cafés avec consommation sur place, les hammams, les salles de cinéma et théâtres, ainsi que les grands complexes commerciaux sont exclus de cette liste. Il en va de même pour les activités sociales, culturelles et sportives qui ne sont pas autorisées durant cette première phase dans toutes les régions, les préfectures et les provinces, comme c’est le cas pour les rassemblements, les réunions, les fêtes, les fêtes de mariage, les funérailles et les plages, a-t-il poursuivi.

«Il sera procédé dans les plus brefs délais à l’annonce d’une liste des activités interdites actuellement, a fait savoir le ministre, exprimant le souhait que tous les secteurs puissent reprendre leur activités dans la période à venir».

Dans ce sens, de nouvelles mesures pour mener à bien la levée du confinement seront annoncés le 20 juin courant, affirme le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du 15 juin. Ces mesures seront révisées et enrichies tous les 10 jours, et ce en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique, confient des sources proches du dossier au quotidien arabophone.

 

Lire aussi: Diapo. Déconfinement: les salles de sport dans les starting-block

 

Mis à mal par les mesures de restrictions instaurées dans le pays, le tourisme sera le premier à bénéficier des prochaines décisions d’allègement, note la même source. Fermés jusqu’ici, les hôtels seront autorisés à rouvrir après le 20 juin, en respectant un cahier des charges qu’aura élaboré le ministère de la Santé, expliquent les sources du quotidien. Bien qu’il soit essentiel pour la réactivation du secteur et de bien d’autres, le transport par voie aérienne et ferroviaire entre les régions sera pour sa part annoncé le 30 juin, poursuit la même source.

Regroupement des cas actifs

L’une des importantes mesures qui seront prises pour alléger le confinement sera de regrouper les cas actifs. L’annonce a été faite, ce samedi 13 juin, par les ministères de l’Intérieur et de la Santé qui dans un communiqué conjoint affirment qu’il a été «décidé de les regrouper, ainsi que les futurs cas positifs dépistés, au sein de deux structures sanitaires spécialisées, à Benslimane et à Ben Guérir».

Au moment de la publication du communiqué, le Maroc comptait 700 cas actifs au Covid-19 à l’échelle nationale, mais ces cas «sont dans un état de santé rassurant et stable», souligne le communiqué. Le regroupement se fera dans le but de libérer les hôpitaux du royaume, «pour soigner les autres types de maladies», et protéger «leur environnement familial et professionnel, tout en leur procurant les soins nécessaires», poursuit le communiqué.

 

Lire aussi: Quelle différence entre confinement et état d’urgence sanitaire au Maroc ?

 

Les soins seront prodigués dans les deux structures «dédiées à la gestion du Covid 19, qui offriront toutes les conditions d’hébergement adéquat et de suivi médical approprié». «Elles seront gérées de manière conjointe par des médecins civils et militaires et dans les meilleures conditions, à l’instar de la gestion collaborative efficace menée jusqu’à présent», affirment le communiqué conjoint.

«Cette mesure permettra d’accélérer, à partir du 20 juin, le processus de levée progressive du confinement et ce, tout en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique du royaume», conclut le communiqué.