Covid-19: ce que permet la classification en «Zone 1»

14045
Crédits photo: Nador City

À l’exception de Tanger-Assilah, Marrakech, Larache et Kenitra, toutes les préfectures et provinces ont été reclassées dans la zone d’allègement n°1. Ceci conduit à la suppression de plusieurs mesures restrictives et le rétablissement de certaines libertés. Les voici.

-Sortir sans avoir besoin d’une autorisation spéciale de déplacement à l’intérieur du périmètre territorial de la préfecture ou la province;

-Reprise du transport public urbain avec une exploitation ne dépassant pas 50% de la capacité d’accueil; -Liberté de déplacement à l’intérieur du périmètre territorial du lieu de résidence, sans l’obligation de disposer d’une autorisation (en se contentant de présenter la Carte nationale d’identité électronique);

-Réouverture des salons de coiffure et des instituts de beauté avec une exploitation ne dépassant pas 50% de la capacité d’accueil; -Réouverture des espaces publics en plein air (promenades, jardins, lieux publics…etc);

-Reprise des activités sportives individuelles en plein air (marche, vélos…etc);

-Maintien de l’ensemble des autres restrictions décrétées pendant l’état d’urgence sanitaire (interdiction des rassemblements, des réunions, des fêtes, des fêtes de mariage, des funérailles…etc);

Pour rappel, le Maroc a également décidé de de passer à la deuxième phase du plan d’allègement en tenant compte du développement de la situation épidémiologique.

 

Lire aussi: Déconfinement: tout le territoire national passe en zone 1 à partir du 24 juin, excepté 4 villes

 

Ces décisions interviennent sur la base des résultats du suivi quotidien de la mise en oeuvre de la première phase du « plan d’allègement du confinement sanitaire » et après que les “comités de veille et de suivi” aient réalisé une évaluation minutieuse des mesures à exécuter et des conditions et critères sanitaires qui doivent être réunis, explique le communiqué.