Cour d’appel de Rabat: un baron de la drogue lâche une bombe

3852
Photo archives.

L’affaire de trafic international de drogue, dans laquelle plus de 30 gendarmes sont poursuivis, dont cinq colonels, se rapproche de son dénouement. 

Nouveaux rebondissement dans la célèbre affaire de trafic international de drogue, qui avait éclaté dans les régions du nord. Un baron de la drogue qui a comparu devant les juges de la Cour d’appel récemment, a lâché une bombe. C’est en tout cas ce que rapporte Al Akhbar dans son édition du mercredi 18 septembre.

Après avoir purgé une peine de dix ans d’emprisonnement à cause d’une autre affaire, le baron a porté des accusations très graves contre de hauts responsables de la gendarmerie royale durant l’audience.

L’accusé a révélé qu’il avait fait passer environ 423 tonnes de drogue vers l’Europe depuis les régions du nord, Agadir ou encore Dakhla. « Tout le monde  a retenu son son souffle dans la salle d’audience, en particulier les cinq colonels qui sont poursuivis dans cette affaire « , écrit le journal.

Le baron a également affirmé qu’il avait été témoin de plusieurs négociations, ce qu’il a appelé «des accords » entre d’autres barons et des colonels de la gendarmerie pour faire passer illégalement des quantités importantes de drogue.

Le mis en cause a par ailleurs ajouté qu’il recevait des commissions qui ne dépassent pas les 80.000 dirhams lors de ses voyages en Espagne. Rappelons que près de 80 gendarmes et hauts responsables sont poursuivis dans cette affaire digne d’un roman policier.