Coronavirus: sauve-qui-peut pour les derniers touristes bloqués au Maroc

12639
DR.

« Partez vite, c’est votre seule chance »… Les groupes de discussions des touristes étrangers bloqués au Maroc deviennent fébriles, vendredi, à l’approche de la mise en place de « l’état d’urgence sanitaire » limitant tous les déplacements.

« Etat d’urgence au Maroc à partir de 18H00 aujourd’hui. Ceux qui attendent demain, faudra pas pleurer si vous êtes bloqués… », prévient un message sur un des groupes whatsapp de Français bloqués depuis la suspension des liaisons aériennes décidées par Rabat pour contenir la pandémie du nouveau coronavirus.

Mais tout le monde ne réussit pas à partir. L’aéroport de Casablanca était bondé vendredi de passagers en attente de vols, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux.

« Tous les vols prévus (…) sont complets, nous essayons de trouver de nouvelles solutions », affirme le compte twitter de l’ambassade britannique. Il n’a pas été possible d’obtenir de chiffres auprès des autorités marocaines. Le pays a accueilli près de 13 millions de touristes l’an dernier.

 

Lire aussi: Vidéos. Coronavirus: bloqués au Maroc, des Français témoignent leur désarroi

 

« En trois jours, nous avons affrété 41 vols et fait partir 7.801 passagers », précisait jeudi l’ambassadeur britannique Thomas Reilly sur Twitter. « Personne ne sait à quelle date les frontières rouvriront (…) soyons disciplinés », enjoint un tweet de l’ambassadrice de France au Maroc, Helene Le Gall.

Près de 140 vols spéciaux négociés par la France sont partis depuis vendredi pour ramener 24.000 personnes, dont environ les deux tiers sont Français, selon une source diplomatique à Rabat.

Un service pour trouver un hébergement sur place

Le département d’Etat américain a organisé vendredi un vol spécial depuis Marrakech pour ses ressortissants bloqués, en avertissant que le prix des billets à 1.485 USD, seront à leur charge, selon le compte Twitter de l’ambassade américaine au Maroc.

Quelques touristes étrangers essaient encore de passer par l’enclave espagnole de Ceuta, mais seuls les Espagnols qui rentrent chez eux sont autorisés à prendre le ferry vers l’Espagne, selon une source diplomatique locale. Le trafic maritime passager a été suspendu la semaine dernière depuis tous les ports marocains.

 

Lire aussi: Retour des étrangers bloqués: « Le Maroc n’agit nullement par injonction », affirme la ministre du Tourisme

 

Une fois les mesures d’urgence en place, ceux qui restent devront trouver un hébergement longue durée. Un service d’urgence SOS UN TOIT (www.sosuntoit) a été mis en place par le quai d’Orsay pour faciliter les recherches.

Au Maroc, le nombre de cas déclarés est passé de 8 à 66 en une semaine, avec trois décès et deux rémissions. Le pays compte deux centres de dépistage, et un numéro d’appel d’urgence a été mis en place.