Coronavirus: le ministre de l’Intérieur met en garde le secteur privé

4172
Abdelouafi Laftit. DR.

Face à la recrudescence de foyers épidémiques en milieu professionnel, le ministre de l’Intérieur a réuni les représentants de la CGEM ce mardi à Rabat.

Les patrons se sont sérieusement fait tiré les oreilles ce mardi par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftif. Ce dernier a convoqué au siège de son département à Rabat les représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) suite à la multiplication des foyers épidémiques en milieu professionnel, rapportent nos confrères de Médias24.

La réunion s’est déroulée en présence du ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, du ministre du Commerce et de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy et de la ministre du Tourisme Nadia Fettah Alaoui. Ces derniers ont mis en garde les acteurs du secteur privé contre le «laisser-aller» et le «non-respect» des mesures de précautions contre le nouveau coronavirus.

Laftit a également assuré que son département allait se montrer implacable face à tout manquement et n’hésitera pas à fermer des unités industrielles qui ne respectent pas les mesures de précaution sanitaire. Le ministre s’est montré menaçant en assurant que des poursuites pourraient être engagées à l’encontre d’employeurs n’ayant pas respecté ces mesures, tout en rappelant que la santé des employeurs était sous leur responsabilité. 47% des cas cumulés depuis la reprise progressive de l’activité proviennent du milieu professionnel, a précisé le ministre.

Les représentants de la CGEM ont de leur côté rappelé leur plein engagement dans la lutte contre le coronavirus. Le patron des patrons, Chakib El Alj, a par ailleurs adressé un courrier à ses adhérents les appelant à «redouble de vigilance en renforçant les dispositifs sanitaires et préventifs mis en place sur les lieux de travail et au niveau du transport du personnel». «Je tiens également à rappeler que l’adhésion à la campagne de dépistage massif est obligatoire pour les entreprises membres et non membres de la CGEM», a-t-il également insisté.