Coronavirus: la DGSSI alerte sur les arnaques sur internet

2535
DR.

Une note de la direction générale de la sécurité des systèmes d’information (DGSSI) révèle l’existence de méthodes frauduleuses exploitant le «conronavirus».

CovidLock se présente comme une application de suivi du coronavirus, mais il s’agit en réalité d’un «ransomware, disponible sur le site coronavirusapp, invite les victimes à lui attribuer l’accessibilité et les autorisations de verrouillage à leurs appareils», explique la DGSSI.

Lire aussi: Coronavirus: le Maroc va-t-il déclarer l’état de siège?

«Le ransomware chiffre les appareils des victimes, puis demande qu’une rançon de 100 dollars  soit payée (en Bitcoin) dans un délai de 48 heures pour récupérer l’accès à l’appareil», poursuit la note.

« S’assurer de la source »

«Black Water» est également citée dans cette note. Il s’agit en réalité d’une variante de malware qui profite de l’épidémie du coronavirus. «L’attaque est initiée par des e-mails de phishing contenant des pièces jointes malveillantes qui prétendent être des informations sur le coronavirus (Covid-19) pour attirer les victimes» après quoi «le malware extrait un document Word Microsoft Office permettant l’exécution et l’installation du malware sur l’ordinateur de la victime», explique la même source.

Face à danger que cela implique, la DGSI conseille aux utilisateurs «de s’assurer qu’ils ne téléchargent que des applications de confiance, n’utilisent que les ressources des gouvernements et des établissements de santé concernant le coronavirus».