Coronavirus: des touristes encore bloqués découvrent l’hospitalité marocaine

6385
Crédit: DR.

Depuis plus d’une semaine, des touristes français bloqués au Maroc tentent de regagner leur pays. Une tâche qui semble devenir quasi impossible après la déclaration de l’Etat d’urgence au royaume. Certains témoignent pour H24 Info.

«Patience et sang froid», ce sont les recommandations données par Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, aux Français bloqués à l’étranger en pleine pandémie mondiale due au nouveau coronavirus (Covid-19).

Au Maroc, avec la déclaration du confinement obligatoire depuis ce vendredi 20 mars et l’annonce juste avant de la suspension des liaisons maritimes et aériennes, les derniers espoirs de nombreux touristes pour quitter le pays se sont envolés.

Blandine est actuellement bloquée à Berkane et appelle «au secours». Maman d’un enfant handicapé et de deux filles asthmatiques, elle dit se faire beaucoup de souci. «Je suis actuellement chez ma-belle famille, mais mon mari a été opéré du coeur et vient de subir une opération des mains (…) je l’assiste en permanence (…) il y a urgence que je rentre pour eux», s’alarme-t-elle.

Lire aussi: Coronavirus: sauve-qui-peut pour les derniers touristes bloqués au Maroc

La mère de famille est encore plus inquiète depuis l’annonce de la fermeture prochaine de tous les aéroports. Et malgré l’annonce de l’affrètement de nouveaux avions ce samedi, elle n’a toujours pas trouvé un vol pour la ramener auprès des siens.

Confinés après la détection d’un cas à l’hôtel

Pour ceux qui restent encore bloqués au Maroc, se pose la question du logement. Pour Audrey, pas d’autre choix que de rester dans son hôtel à Tatoudant, qui a été mis en quarantaine après la détection qu’un cas d’infection au Covid-19.

Le personnel et les résidents ont été confinés, nous explique notre interlocutrice qui est également médecin. «Nous avons interdiction de sortir de l’hôtel pour 7 jours encore, ce qui rend très difficiles les démarches pour essayer de trouver une solution pour rentrer chez nous», poursuit-elle.

Avec d’autres médecins et touristes français, suisses et anglais, elle affirme vouloir regagner son pays «pour participer à l’effort national», engagé pour éradiquer le nouveau coronavirus.

Lire aussi: Coronavirus: des milliers de Marocains bloqués en France

A une heure de Taroudant, Marie-Josée est actuellement bloquée à Agadir avec cinq autres personnes. Il s’agit de trois couples de Français installés dans un camping. Désireux de rentrer chez eux, ils préfèrent tout de même laisser la priorité à d’autres et se conforment aux règles imposées dans le pays depuis ce vendredi, nous explique Marie-Josée.

«Pour l’instant, nous venons de remplir l’autorisation de sortie pour pouvoir faire nos courses les jours à venir», nous explique-t-elle, regrettant tout de même qu’«aucune réunion d’information dans le camping n’ait été organisée depuis la déclaration de confinement».

Au total, selon le ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, ils seraient encore quelque 3.000 Français à être bloqués comme Blandine ou Marie-Josée au Maroc. Depuis vendredi dernier, 17/000 personnes ont été rapatriées, à leurs frais, avait précisé ce vendredi 20 mars le ministre français.

Alors que le ministre évoquait l’affrètement de derniers vols ce week-end, sur des groupes Facebook et WhatsApp, certains touristes semblent s’être fait à «l’idée de rester quelques semaines de plus», écrit une internaute bloquée au Maroc.

Logés gracieusement chez des Marocains

Cette idée est aussi motivée par l’hospitalité dont font preuve beaucoup de Marocains, qui se sont joints à ces groupes et proposent de loger gratuitement certains touristes encore bloqués. Ahmed, franco-marocain, est lui aussi bloqué loin de ses enfants restés en France. Depuis le début de la pandémie, il a accueilli une famille portugaise et un couple algérien avec un enfant de 2 ans et demi.

Ahmed a proposé de l’aide, car explique-t-il, «c’est le minimum que je puisse faire en ce moment difficile pour tout le monde». «J’actualise ma publication tous les jours sur le groupe car je ne peux pas sortir aller proposer aux gens à l’aéroport et devant le consulat comme ce que je faisais il y a quelques jours (…) Et je suis prêt à partager l’appartement avec des gens de n’importe quelle nationalité. Je veux dire que la terre entière est une seule nation», déclare-t-il.

Lire aussi: Coronavirus: les initiatives salutaires des Marocains pour leurs compatriotes

Comme lui, d’autres Marocains proposent gratuitement d’héberger des touristes bloqués. Dans la continuité, le site «sosuntoit.fr» a été créé par le gouvernement français pour permettre la mise en relation entre Français bloqués à l’étranger et Français établis hors de France pouvant les accueillir temporairement.