Chafik Chraïbi: «Le retard de l’adoption du projet de loi sur l’avortement tue beaucoup de vies»

239

L’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (AMLAC) a organisé, mardi 25 juin à Rabat, un sit-in pour réclamer l’adoption rapide du projet de loi sur l’avortement, bloqué depuis trois ans au parlement. Chafik Chraïbi, gynécologue-obstétricien et président de l’association AMLAC revient sur ce rassemblement et nous parle de son combat contre l’avortement clandestin. Interview.

Entre 600 et 800 femmes avortent chaque jour au Maroc selon l’AMLAC (Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin). Contraintes à la clandestinité, les Marocaines prennent beaucoup de risques lorsqu’elles sont confrontées à des grossesses non désirées et mettent leur vie en péril en recourant à des méthodes tradionnelles peu fiables et dangereuses. Elles s’exposent également la prison puisqu’une femme ne peut légalement avorter que lorsque sa santé est mise en danger.

Lire la suite sur Plurielle.ma