Vidéo. Cinq choses à savoir sur les trois terroristes arrêtés ce matin

62
Les suspects arrêtés ce matin à Marrakech avaient pris soin de se raser la barbe. DR

48 heures après le meurtre odieux des deux touristes scandinaves, le BCIJ a procédé à l’arrestation de trois personnes soupçonnées d’avoir exécuté froidement deux touristes scandinaves dans la région de Marrakech. Voici cinq choses à savoir sur les présumés terroristes arrêtés ce matin.
Le lieu de l’arrestation 
Les services de police ont arrêté les trois suspects du meurtre des deux touristes à côté de la gare routière de Bab Doukkala à Marrakech dans un autocar. Dès l’arrivée d’un autocar en provenance d’Azilal à la gare et en partance pour Agadir, plusieurs éléments du BCIJ y sont montés et ont fouillé l’ensemble des voyageurs. Ils trouvent les trois terroristes dans le bus en possession d’armes blanches.
Un arsenal artisanal
Lors de leur interpellation, les trois terroristes étaient en possession des armes avec lesquelles ils ont commi leur horrible crime. Ainsi, trois couteaux de taille moyenne, un couteau pointu et trois téléphones portables ont été saisis. Les éléments de police ont aussi trouvé un lance-pierre et 225 dirhams.

Qui sont-ils ?
Selon plusieurs médias, les trois terroristes sont issus de la région de Marrakech. Le plus jeune est Abdessamad Ijoud, né en 1993 et habite au quartier Derb Zreoual à l’ancienne médina de Marrakech. Natif de 1991, le second terroriste est Younes Ouzyad et habite au quartier Menara. Le dernier se nomme Rachid Aftati. Il est le plus âgé des trois (né en 1986) et habite la région de Herbil près de Marrakech.


Leurs métiers
Le plus âgé de la bande terroriste, Rachid Aftati était commerçant (marchand ambulant) tandis que Younes Ouzyad était menuisier. Le plus jeune, Adessamad Ijoud n’avait pas de métier stable et était journalier.
La réaction des témoins de l’arrestation
Nos confrères d’Al Yaoum24 ont fait un reportage sur l’arrestation des trois terroristes en filmant le bus dans lequel ont été arrêtés les trois terroristes. Les passagers y racontent les minutes qui ont procédé l’arrestation ainsi que le déroulement de l’interpellation.