Chambre des conseillers: Benchemach rempile pour un deuxième mandat

1253

Sans grande surprise, Hakim Benchemach va succéder à lui-même au perchoir de la Chambre des conseillers. Concurrencé par Nabil Chikhi, le président du groupe du PJD à la chambre, Benchemach a eu 63 voix, contre 19 pour son concurrent. 
Aujourd’hui, les conseillers votaient pour élire le président de la seconde chambre du parlement. Ils avaient le choix entre Hakim Benchemach du PAM et président sortant de la Chambre et Nabil Chikhi, le président du groupe du PJD. Aidé par la décision de l’Istiqlal de ne pas présenter un candidat, Benchemach a pu se garantir un second mandat à la tête de la Chambre des conseillers malgré la candidature de Nabil Chikhi à la dernière minute.
Dans les détails du vote, le comité provisoire a annoncé que 119 conseillers ont répondu présent, alors qu’un conseiller s’est absenté. 91 des élus ont voté alors que 28 autres se sont abstenus. Benchemach a eu 63 voix contre 19 pour chikhi tandis que huit conseillers ont voté blanc.
Rappelons que le parti d’Allal El fassi a annoncé dans un communiqué la décision, à l’unanimité de son comité exécutif de ne pas présenter non plus de candidat. Pourtant, il y a quelques semaines, des tractations au sein du parti donnaient Adbessamad Kayouh comme sérieux challenger de Hakim Benchamach. Ce dernier avait écarté Kayouch de seulement une voix lors des élections de la présidence de la Chambre des conseillers en octobre 2015.
LIRE AUSSI: Présidence de la Chambre des conseillers: la majorité n’a toujours pas de candidat «commun»
À quelques heures de l’annonce du retrait de l’Istiqlal de l’élection du président de la Chambre des conseillers, le PJD a annoncé via un communiqué que le secrétariat général du parti a décidé, au terme d’une réunion extraordinaire, de présenter son candidat, Nabil Chikhi, au scrutin qui aura lieu ce lundi 15 octobre.
Rappelons que lors de la réunion de la majorité gouvernementale, le chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani, a proposé Abdellatif Ouamou, avocat et membre bureau politique du PPS comme «candidat commun» à la présidence de la seconde Chambre.