Casablanca: 5 ans de prison pour l’ »intermédiaire » des magistrats  

DR.

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, l’intermédiaire dont la vidéo de négociation d’un pot-de-vin contre la réduction de la peine d’une femme avait enflammé les réseaux sociaux, à cinq ans de prison assortie d’une amende de 5 000 dirhams, ce mardi 3 décembre.  

Le même tribunal a condamné l’«ami» du principal accusé à trois ans de prison assortie d’une amende de 9 000 dirhams, tandis que les deux policiers poursuivis dans la même affaire ont écopé de quatre mois chacun.

A noter que l’accusé principal a nié, lors de la dernière audience de ce procès, en bloc toutes les accusations retenues contre lui.

A rappeler que cette affaire avait défrayé la chronique suite à la circulation sur les réseaux sociaux d’une vidéo de l’«intermédiaire» en train de négocier un pot-de–vin de 40.000 dirhams contre la réduction de la peine d’une femme poursuivie en détention.

Devant le tollé suscité auprès de l’opinion publique, le parquet avait ordonné vendredi 15 novembre l’ouverture d’une enquête.