Casablanca: une fresque murale effacée à Derb Omar indigne la Toile

11100
DR

Une fresque murale a été effacée hier à Casablanca dans le quartier de Derb Omar, ce qui n’a pas manqué d’indigner les internautes.

Réalisé il y a tout juste un an par l’artiste italien Millo, dans le cadre du dernier festival SbaghaBagha, le dessin intitulé « Manipuler avec soin » embellissait la place de la Victoire au niveau du quartier de Derb Omar. Il s’agit d’ailleurs d’un hommage à ce quartier où s’activent quotidiennement les grossistes de produits en tout genre. Un hommage également « aux femmes qui, malheureusement, ont encore du mal à être reconnues à 100% dans le pays », comme l’expliquait l’artiste sur son compte Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

“Handle with care” This is the wall I realized for @sbaghabagha festival in Casablanca Morocco. The wall is located in a big central area of the city dedicated to the wholesale trade. Everyday hundreds of trucks arrive ready to load and drop off goods. From the early morning till the dark thousands of boxes lie around the streets ready to leave or just arrived, it’s a giant non stop open air market. Handle with care seems to be the best advise I got, from all the people who were working there. And at the same time « handle with care » is also an inviation to be gentle with women that unfortunately are still struggling to be 100% recognized in the country. #millo #milloland #morocco #casablanca #sbaghabagha #sbaghabagha19 #murals #streetart #streetartmorocco #art #publicart #box #handlewithcare #womanrights

Une publication partagée par Millo (@_millo_) le

« Du petit matin à l’obscurité, des milliers de boîtes traînent dans les rues prêtes à partir ou tout juste arrivées, c’est un marché géant en plein air non stop. «Manipuler avec soin» semble être le meilleur conseil que j’ai reçu de toutes les personnes qui y travaillaient. Et en même temps «manipuler avec soin» est aussi une invitation à être doux avec des femmes qui, malheureusement, ont encore du mal à être reconnues à 100% dans le pays », lit-on en légende de sa publication pour expliquer son oeuvre.

Clap de fin pour la sixième édition de Sbagha Bagha Casablanca Street Art Festival qui s'est achevée en couleurs le 18…

Posted by Sbagha Bagha Casablanca Street Art Festival on Friday, 26 July 2019

Les premières esquisses du mur de Francesco Giorgino

Posted by Sbagha Bagha Casablanca Street Art Festival on Tuesday, 16 July 2019

Une oeuvre que ne pourront malheureusement plus admirer les Casablancais puisque certains d’entre eux ont partagé hier sur les réseaux sociaux des images montrant son anéantissement. On y voit un agent mandaté sur une grue en train de recouvrir la totalité de la fresque d’une peinture grise. Les internautes n’ont alors pas manqué de partager leur indignation, dénonçant « l’horreur » incarnée dans cet acte, ou encore un « crime contre l’urbanisme et contre l’art ».

Destruction d’une œuvre de Millo qui date de tout juste 1 an !! Comme si Casablanca n’était pas assez grise 😤 … #SbaghaBagha

Posted by Karim El Arabi on Thursday, 27 August 2020

 

Crédit photo: Youssef Abdessamad

Nous ne savons pas pour le moment la cause exacte de cet évincement, même si la plupart des internautes soupçonnent le propriétaire de l’immeuble de préférer faire fructifier son mur avec des contrats publicitaires.