Casablanca: trois espaces verts menacés de destruction

9923
L'espace vert menacé de destruction situé au croisement des boulevards de Bordeaux et Moulay Youssef. DR

Trois espaces verts de la ville économique seraient menacés par des projets urbanistiques en béton. Les citoyens se mobilisent pour empêcher leur destruction. 

Le sujet a agité la Toile ces derniers jours. Sur les réseaux sociaux, les Casablancais se mobilisent pour empêcher la destruction de trois espaces verts menacés par des projets de la ville. « Il s’agit du square Mohamed Ben Abdellah dans le quartier Baladia à Derb Sultan, la place Sidi Mohammed devant la gare ferroviaire Casa-Voyageurs et un espace vert au croisement des boulevards de Bordeaux et Moulay Youssef », nous indique Ahmed Hamid Chitachni, coadministrateur du groupe Facebook Save Casablanca.

« Qu’ont les élus avec les espaces verts? », s’interroge notre interlocuteur, tout comme de nombreux citoyens qui ont organisé des sit-in et signé des pétitions pour protéger ces espaces. Certains parlent d’un « acharnement de certaines communes de Casablanca » qui traquent les espaces verts sans explication aucune donnée aux riverains.

Des questions qui restent sans réponse puisqu’aucune communication n’a été adressée aux riverains, ni aucun panneau d’affichage posé au niveau des lieux concernés. Contacté par H24Info, un élu, membre du conseil de la ville, n’a pas répondu à notre appel.

« Le square Mohamed Ben Abdellah existe depuis quelques 150 ans et porte le nom du roi qui a reconstruit Casablanca au 17e siècle donc il y a déjà une portée symbolique qui ne doit pas être sapée, au-delà du fait que c’est le seul poumon de ce quartier », regrette Ahmed Hamid Chitachni, également chercheur en anthropologie. « Il est en plus bien entretenu par les riverains, il y a des bancs, des personnes âgées qui s’y retrouvent, des gens qui l’utilisent à bon escient. Pour ces habitants, c’est le seul moyen d’avoir un peu de soleil et de chlorophylle ».

En effet, plusieurs jeunes du quartier Baladia avaient restauré ce square à l’abandon, une initiative largement saluée par les riverains.

Du côté de Casa-Voyageurs, un sit-in a été organisé le 20 juin dernier pour sauver la place Sidi Mohammed, qui serait menacée par un « projet culturel ». « Une personne restée anonyme, mais qui serait sans doute un responsable communal, a révélé qu’il s’agissait de construire un espace composé d’une bibliothèque, d’une médiathèque et d’un café », rapporte Chitachni.

La destruction du troisième espace vert menacé, situé au croisement des boulevards de Bordeaux et Moulay Youssef, serait justifiée par le passage du tramway de la ligne 3 en cours de réalisation. « Les travaux de transformation de ce lieu ont déjà commencé, dans la lignée du déracinement d’arbres qui sévit également sur le boulevard Moulay Youssef », soulève Chitachni, évoquant à cette occasion la question du déracinement des arbres à Casablanca qui préoccupe également beaucoup les citoyens.

« Les arbres des boulevards Moulay Youssef, Al Qods, et du boulevard des arbres lui-même (sharia shajara) ont été complètement rasés. Cela a commencé bien avant, mais le phénomène a décuplé pendant le confinement. Là encore, aucun panneau, aucune information, aucune consultation du citoyen sur le déracinement des arbres à Casablanca », s’insurge notre interlocuteur qui dénonce « le mutisme total des autorités locales » et l’absence « d’une vraie démocratie locale et encore moins participative ».