Casablanca: les réserves de sang actuelles ne couvrent que 4 jours

226

Le nombre de dons de sang diminue pendant la saison hivernale en raison du froid et des maladies saisonnières comme la grippe. Casablanca est la plus touchée.

Certaines villes du royaume doivent faire face à ces carences, comme Casablanca, qui est la plus touchée actuellement avec un stock actuel pouvant couvrir 4 jours, rapporte Dr Mohammed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTSH), au quotidien Aujourd’hui le Maroc.

« Les dons de sang ont diminué de plus de 50% (à l’échelle nationale, ndlr) depuis le début du mois de janvier. Les réserves étaient égales à seulement 3 jours de consommation, ce qui correspond à un seuil très critique », constate le directeur, alarmé. Pour pallier à cette pénurie, le CNTSH a lancé la semaine dernière un appel aux dons sanguins, en particulier dans les grandes villes telles que Casablanca, Rabat, Marrakech, Fès et Oujda.

L’insuffisance a pu être partiellement neutralisée avec un retour à un stock actuel de 8 jours de consommation (avec un objectif initial de 7 jours). Toutefois, la situation reste critique dans une ville comme Casablanca avec une forte demande de sang quotidienne, soit 400 poches par établissement de santé (hôpitaux, cliniques et centres de santé) et une couverture actuelle de 4 jours de réserves.

 

Lire aussi : Le prix arabe 2018 des transfusions sanguines décerné au médecin Khadija Hajjouji

 

A noter que plus de 55% des dons sont consommés par les cliniques privées. « Malheureusement, celles-ci ne travaillent pas à la promotion du don du sang », regrette Benajiba.

Les autres villes bénéficient de réserves plus favorables avec un passage de 4 à 6 jours de couverture sur Rabat, un stock actuel de 8 jours à Oujda, 16 jours à Laâyoune, 18 jours à Beni Mellal, 15 jours à Meknès et 8 jours à Al Hoceima.

 

Lire aussi : Un test sanguin pour détecter les personnes suicidaires?

 

Les objectifs atteints l’ont été grâce à une campagne médiatique de grande ampleur (radios, TV, réseaux sociaux). Et l’objectif crucial reste d’inciter les donneurs à être réguliers. Car les réserves sanguines ont une durée de vie limitée: 42 jours pour les globules rouges et seulement 5 jours pour les plaquettes.

En 2018, une hausse de 1% par rapport à 2017 a été enregistrée par le docteur. Pour rappel, le Maroc présente un pourcentage de donneurs de 0,96% contre un taux minimum de 1% recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).