Casablanca: un étudiant meurt après s’être immolé en classe

Image d'archive

Un étudiant âgé de 24 ans est décédé, mardi matin, après s’être immolé par le feu dans le centre de formation professionnelle de Hay Mohammadi. 

Le jeune homme, qui s’était immolé lundi soir, a rendu l’âme au centre hospitalier universitaire Ibn Rochd des suites de brûlures graves. C’est en tout cas ce que rapporte Assabah dans son édition du mercredi 2 octobre. 

Le quotidien arabophone explique que l’étudiant, qui était admis dans la filière des technologies appliquées, aurait mis le feu à son corps à cause d’un conflit qui l’opposait à une enseignante. 

« Cette dernière obligeait ses étudiants à payer de l’argent pour avoir des copies de quelques cours. Le jeune n’avait pas accepté de payer, ce qui avait poussé l’enseignante à lui interdire l’entrée en classe plusieurs fois. Le jeune avait demandé à être transféré dans un autre centre avant de commettre l’irréparable », peut-on lire sur Assabah. 

La direction du centre a aussitôt alerté les éléments de la police judiciaire. Le jeune homme a été transféré à l’hôpital avant de succomber à ses blessures le lendemain de l’incident.

Une enquête est en cours sur les raisons et les circonstances exactes de ce drame. Les étudiants ainsi que le corps enseignant ont été tous interrogés par la police, conclut le journal.