Casablanca: deux hommes arrêtés pour implication présumée dans une affaire de viol sur mineur

807
Image d'archives. DR.

Les enquêtes et investigations menées par le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, en coordination avec les éléments de la brigade de la police judiciaire du district Moulay Rachid de la même ville, ont permis d’arrêter deux individus âgés de 23 et 24 ans pour implication présumée dans une affaire de viol sur mineur.

Selon les informations préliminaires de l’enquête, l’un des prévenus est soupçonné d’être le principal accusé dans l’affaire de viol enregistrée en aout 2018, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), notant qu’il s’est avéré que celui-ci, qui était en état de fuite jusqu’à son arrestation, fait également l’objet de cinq avis de recherche par les brigades de la polices judiciaire de Casablanca pour trafic de drogues et de psychotropes.

Le deuxième prévenu est soupçonné, quant à lui, de participation et de complicité dans ces actes criminels, ajoute la même source, notant que les enquêtes et investigations ont révélé qu’il était le propriétaire du taudis dans lequel les actes criminels ont été commis, avant de l’avoir cédé à de nouveaux propriétaires il y a près de six mois.

 

Lire aussi: Dakhla: défèrement devant le parquet de deux individus pour vol avec violence sur un Polonais

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, et de déterminer le niveau d’implication de chacun dans les actes criminels commis, précise la DGSN, relevant qu’elle procédera à la vérification de toutes les déclarations faites par la victime et sa famille à la presse, et qui sont prises au sérieux par les éléments de la sureté nationale conformément à la loi.

Les éléments de la sureté nationale de Casablanca avait arrêté, en juin 2019, un troisième individu dans le cadre de cette affaire, et l’a soumis aux autorités judiciaires compétentes à l’issue des procédures de l’enquête menée avec lui sur les actes qui lui ont été reprochés, conclut le communiqué.