Casablanca: des agents d'autorité accusés de dresser des faux PVs

6664

Le parquet général de Casablanca a ouvert une enquête à l’encontre d’agents d’autorité accusés d’abus de pouvoir et de falsification de documents par de nombreux citoyens. Les concernés sont des caïds, pachas, moqaddems et autres agents d’autorités travaillant à Casablanca.
Plusieurs personnes ont affirmé que ces agents d’autorité dressaient de faux pvs par vengeance ou pour exercer du chantage. Ces agents auraient par exemple ordonné l’interruption des travaux de construction d’un bâtiment à Sidi Bernoussi sans présenter les causes de cette décision, par simple « abus de pouvoir ».
Selon le quotidien Al Massae du vendredi 5 octobre, c’est le Forum marocain pour la démocratie et les droits de l’homme (FMDH) qui est intervenu pour dénoncer ces agissements. Le forum a en effet appelé le ministère de l’Intérieur, de la Justice, du parquet général, le wali de la région Casablanca- settat, ainsi que le préfet de Sidi Bernoussi à ouvrir une enquête dans les plus brefs délais.
Lire aussi: Tanger: un caïd relevé de ses fonctions et soumis à une enquête pour violences
Les différents témoignages et l’expertise judiciaire ont permis de révéler qu’il s’agissait effectivement de faux PVs. Le tribunal a alors statué en faveur des citoyens, et une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités de chacun dans cette affaire.