Casablanca/covid-19: le dépistage en laboratoires privés restreint aux voyageurs

6861

Les trois laboratoires casablancais qui avaient été agrémentés par le ministère de la Santé pour le dépistage du covid-19 des particuliers ne pourront dorénavant pratiquer ces tests uniquement sur les personnes amenées à voyager à l’étranger ou à l’intérieur du Maroc.

Il s’agit du laboratoire d’analyses médicales Derb Sultan (boulevard Mohammed V), du laboratoire G Lab (boulevard Anoual) et du laboratoire international d’analyses biomédicales (LIAB) (boulevard Abdelmoumen).

Ces trois laboratoires privés de la ville blanche n’ont le droit désormais de tester que les particuliers qui justifient d’un voyage à l’étranger ou à l’intérieur du Maroc, apprend-on dans un article du 360 du 14 août dernier.

« Sur décision du wali de Casablanca, tous les laboratoires de la métropole [se sont vus intimer l’ordre], il y a 36 heures, de ne s’occuper que des personnes détentrices d’un document de voyage », confirme à nos confrères le professeur Abdellah Benslimane, directeur du Laboratoire international d’analyses biomédicales (LIAB).

 

Lire aussi : Covid-19: voici la liste des laboratoires agrémentés pour les tests de dépistage

 

Les autorités n’ont pas expliqué aux laboratoires les raisons de cette récente décision, alors même que le Maroc mise sur une stratégie de dépistage massif, ajoute le média. « Lorsque nous avons cherché à comprendre pourquoi, nous n’avons eu aucune réponse », regrette Pr. Benslimane.

Depuis le 10 juillet et à la suite de l’obtention de son autorisation du ministère de la Santé, le LIAB effectue officiellement les tests du covid-19 (PCR et sérologiques) pour le compte de particuliers et d’entreprises.

« Nous sommes montés crescendo jusqu’à atteindre 300 tests moléculaires (PCR) par jour », informe Abdellah Benslimane qui mentionne qu’au sein de son laboratoire, le PCR se facture à 700 DH et le sérologique à 300 DH.

Pour rappel, le ministère de la Santé avait donné son agrément à une dizaine de laboratoires privés du royaume afin d’effectuer les tests du covid-19 sur les citoyens souhaitant se faire dépister à titre personnel.