Casablanca: scandale sur des logements et des unités de production clandestins

4536
DR.

L’affaire est révélée par le député RNIste Abdelouadoud Kharbouch à la chambre des représentants. Une «mafia» composée de députés serait derrière la construction illégale de logements et d’unités de production clandestines sur des terrains appartenant à l’État.

Des terrains appartenant à l’État et acquis illégalement ont servi à la construction de logements et d’unités de production illégales à l’entrée de Casablanca, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du lundi 31 mai.

Derrière ces constructions frauduleuses se cache une «véritable mafia», a affirmé le député Abdelouadoud Kharbouch devant la chambre des représentants. Ce dernier a indiqué qu’il s’agissait de députés et hauts responsables, facilitant l’acquisition et la construction de ces unités sur des terrains appartenant à l’État.

Les constructions s’étalant sur des milliers d’hectares se trouvent à l’entrée de Casablanca, à Nouaceur, Deroua et près de l’aéroport Mohammed V, précise la même source.

Le caractère illégal de ces unités et le danger qu’elles représentent pour leurs employés doivent être pris au sérieux, a insisté le député, demandant l’activation de la loi N° 66.12 relative au contrôle et à la répression des infractions en matière d’urbanisme et de construction.