Cap Spartel: la Marine Royale met en échec deux opérations de trafic de haschich et de cocaïne

272

Deux garde côtes de la Marine Royale en patrouille en Méditerranée ont mis fin à deux opération de trafic de drogues au large du cap Spartel.

La première opération a débuté après une poursuite en mer d’un go-fast qui a tenté vainement de récupérer à partir d’une embarcation artisanale où se trouvaient 55 ballots de haschich, d’un poids total d’environ deux tonnes, apprend-on de source militaire.

Trois personnes ont été arrêtées, l’embarcation ainsi que la cargaison de stupéfiants ont été acheminées par les garde-côtes de la Marine Royale vers le port de Tanger-ville et remises aux autorités compétentes pour les procédures judiciaires d’usage, ajoute-t-on de même source.

Cette opération a été précédée par une autre la veille, et qui a permis la saisie d’une quantité cocaïne transportée à bord d’un navire étranger transitant par le Cap Spartel également, rapporte nos confrères de Hespress.

Parti du Brésil, le capitaine du navire qui «devait faire escale dans un port néerlandais», a lancé un appel après des soupçons sur la marchandise dans un des conteneurs.

L’intervention des gardes côtes marocains a ainsi permis de découvrir la drogue dans le conteneur en question, qui devait être envoyé en Allemagne, poursuit la même source. Après la demande du parquet compétent, ayant demandé des recherches, des quantités supplémentaires de drogues ont été saisies.