Campagne de vaccination: Samir Machour se veut rassurant malgré les retards

740
Samir Machour, senior vice-président de Samsung Biologics./DR

Les livraisons de vaccins programmées pour ce mois d’avril ont toutes été retardées. La campagne qui redémarre à peine pourrait en prendre de nouveau un coup, au vu de la situation assez tendue au niveau mondial. Samir Machour, chercheur marocain, basé à Séoul, senior vice-président de Samsung Biologics analyse la situation.

Les retards de livraisons du vaccin contre le Covid-19 sont communs à tous les pays. Le Maroc n’échappe pas à cette règle et a suspendu pendant plusieurs semaines l’administration de doses à de nouveaux bénéficiaires.

Seul un lot de 500.000 doses du vaccin Sinopharm a pu être acheminé ce lundi 26 mars. Aucune annonce n’a suivi de la part du ministère de la Santé qui avait pris pour habitude de les annoncer officiellement.

Le chercheur marocains Samir Machour, senior vice-président de Samsung Biologics, explique que si les  gouvernement ne font pas trop état de ces livraisons, c’est pour des «raisons évidentes». «Nous continuons, même si c’est avec beaucoup plus de difficultés qu’avant, de recevoir des milliers de doses de vaccins suffisantes pour que notre campagne de vaccination continue sans entrave – et elle continue d’être exemplaire», estime Sami Machour dans une publication sur le réseau social Facebook.

Bonjour. Je n’ai pas communiqué sur la campagne de vaccination dans notre pays et sur les approvisionnements en vaccins…

Posted by Samir Machour on Thursday, April 29, 2021

Bien que cette livraison tardive ait pu relancer timidement la vaccination, elle ne permettra pas de redémarrer pleinement la campagne de vaccination, estimaient plusieurs observateurs contactés par H24 Info.

Le chercheur marocain, basé à Séoul, rappelle lui aussi que plusieurs commandes marocaines sont en attente.

«Nous devions recevoir fin avril, début mai au plus tard 13 millions de doses du vaccin AstraZeneca, fabriqué en Inde par SII et 5.5 millions de doses fabriquées en Russie par R-Pharm. Ces volumes ont été commandés à AstraZeneca depuis septembre 2020. Nous devions également recevoir des volumes de doses beaucoup plus conséquents du vaccin de Sinopharm», rappelle Samir Machour.

En effet, pour le moment, le Maroc n’a reçu que 8,3 millions de doses sur une commande totale de 66 millions. La commande la plus importante était programmée entre fin avril et début mai et comprenait 10 millions de doses du vaccin Sinopharm, dont nous avons reçu pour le moment que les 500.000 doses précitées.

 

Lire aussi: Covid-19: pas de vaccination ce samedi 1er mai, réouverture des centres lundi 3 mai

 

Ces couacs ne devraient toutefois pas faire oublier l’exploit réalisé par le royaume en vaccinant plus de 9 millions de personnes, dont 4 millions ont reçu les deux doses, rappelle le chercheur marocain.

De ce fait, «le Maroc a vacciné à la date d’aujourd’hui, plus de 11.6% de sa population totale dont 11.47% sont complètement vaccinés», souligne-t-il. Le pays fait mieux que tout le continent africain où cette moyenne n’est que de 0.36%, mieux que le Canada 2.77%, la France, 8.37% , l’Allemagne 7,21%, la Russie 4,77%, et mieux encore que la moyenne de tout le continent européen 7,89%, souligne Samir Machour.

«Nous sommes là aujourd’hui parce que nous nous y sommes pris très tôt – depuis avril 2020. Et nous avons réussi parce que l’organisation et le déploiement de notre campagne de vaccination sont un exemple pour beaucoup de pays dans le monde», insiste le chercheur marocain.