Vidéo. Campagne de boycott: El Othmani inquiet du sort des éleveurs

3309

El Othmani rompt enfin son silence sur la campagne de boycott de certains produits de consommation lancée il y a une dizaine de jours sur les réseaux sociaux. Dans sa première déclaration sur le sujet, le chef du gouvernement  se dit inquiet du sort des agriculteurs qui travaillent pour une des marques boycottées.
Dans une déclaration à la presse qui a suivi la réunion du comité conjoint PPS-PJD tenu lundi dernier, le chef du gouvernement a déclaré que sa première préoccupation aujourd’hui était l’avenir des quelques milliers d’éleveurs travaillant pour la marque de lait boycottée.
« Le gouvernement s’inquiète du sort de 120.000 agriculteurs travaillant pour la marque boycottée. 80% de ces derniers sont des petits paysans qui fournissent la société en lait. Et nous sommes entrain de réfléchir à des moyens pour les soutenir financièrement pendant cette période qui leur sera difficile« , a-t-il précisé.
El Othmani a également refusé de se prononcer sur les accusations qui affirmeraient que le parti du PJD serait derrière le mouvement du boycott et ce « tant que ces accusations proviennent de sources inconnues« .
Lire aussi: Vidéo. Le boycott provoque des débats houleux au parlement
Dans son édition du mercredi 9 avril, Al Massae a également précisé que le sujet du boycott a été évoqué lundi lors du comité PPS-PJD par le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah. Ce dernier avait en effet insisté sur la nécessité de prendre très au sérieux les revendications des boycotteurs, que le gouvernement devrait « écouter » et « ne pas leur manquer de respect« .
Pour rappel, des parlementaires avaient accusé hier au parlement le gouvernement de ne pas respecter le peuple marocain. Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, avait alors déclaré que les propos déplacés de certains ministres ne sont pas l’expression de la position officielle du gouvernement.