Brahim Ghali accepte de comparaitre devant le juge par visioconférence

3456
DR.

Le chef séparatiste a accepté de comparaitre devant l’audience nationale, plus haute juridiction en Espagne, ce 1er juin par visioconférence. Il devra répondre aux plaintes pour génocides et autres crimes.

Brahim Ghali témoignera par voie électronique devant le juge Santiago Pedraz le mardi 1er juin, annoncent des sources proches du chef séparatiste au quotidien espagnol El Pais.

La possibilité de comparaitre par visioconférence lui a été accordée par le juge Santiago Pedraz en charge des affaires visant le chef séparatiste.

Le juge a ordonné, hier mardi 25 mai, par le biais des tribunaux de Logroño, d’informer Brahim Ghali des plaintes contre lui pour génocide et autres crimes, après avoir reçu la confirmation de la police qu’il s’agissait bien de lui, bien que son hospitalisation se fasse sous une fausse identité, indique El Mundo.

 

Lire aussi: Brahim Ghali comparaîtra devant la justice, par visioconférence s’il le faut

 

Santiago Pedraz a également demandé au juge doyen de Logroño de préparer une visioconférence au cas où Ghali resterait hospitalisé mardi prochain et ne pourrait pas se rendre à Madrid. En plus de charger la police nationale de fournir des rapports détaillés sur l’état de santé de Brahim Ghali.

Le juge indique dans ce sens que l’intéressé devra désigner un avocat pour le représenter dans cette affaire et l’accompagner pour sa convocation le 1er juin.