Bac français: 5 techniques infaillibles pour réussir l’épreuve d’histoire-géo

351

Bruno Modica, professeur et président du réseau des Clionautes, livre ses conseils aux lycéens qui passeront l’épreuve d’histoire-géographie au bac français 2017.

Au lendemain de leur épreuve de philosophie, les candidats des filières générales (ES, L, S) plancheront sur l’épreuve d’histoire-géographie. Le vendredi 16 juin à 8h, ils se verront proposer d’une part une épreuve de composition, d’autre part une analyse de documents ou la réalisation d’un croquis ou d’un schéma d’organisation spatiale d’un territoire. Les lycéens scientifiques disposeront de trois heures quand leurs camarades d’ES et L auront quatre heures pour finaliser l’épreuve.

Bruno Modica, professeur au lycée Henri IV de Béziers (Hérault) et président des Clionautes, réseau de professeurs d’histoire-géographie, donne cinq conseils pour réussir cette épreuve.

  1. Relire les introductions des manuels scolaires

Les candidats peuvent commencer par relire les paragraphes introductifs de chaque chapitre de leurs manuels scolaires. Cela les aidera à se réapproprier les points clés du programme. Et c’est une manière d’aborder en douceur la période de révisions. En revanche, je déconseille vivement la lecture exclusive des livres d’aide aux révisions qui se multiplient à l’approche du bac. Ce qui est important, c’est que vous vous appropriez vos cours à votre manière.

  1. Chaque fiche de révision doit répondre à une question

Relire ses notes de cours ainsi que ses manuels doit mener, ensuite, à la rédaction de fiches de révision. Loin d’être un simple condensé de vos cours, ces fiches doivent chacune répondre à une question. Imaginons la problématique «Comment le rôle mondial des États-Unis a-t-il évolué?» Chaque partie de votre plan doit y apporter une réponse. On peut donc établir le plan suivant: 1 – Le temps du wilsonisme, 2 – Le temps de l’isolationnisme, 3 – Le temps de l’expansionnisme. Dernier conseil: écrivez uniquement sur le recto de votre fiche afin d’en faciliter la lecture.

  1. Ébauchez votre composition

Après avoir établi votre plan, il ne reste plus qu’à «remplir les cases». Entraînez-vous en rédigeant quelques lignes pour chaque partie et chaque sous-partie. Cela vous permettra de mentionner les dates et notions clés liées à votre problématique. Bien entendu, le meilleur moyen de se mettre dans les conditions de l’examen reste de passer un bac blanc.

  1. Soignez la forme ET le fond du croquis

En géographie, le nombre de croquis au programme est relativement limité: 5 pour les élèves en S, 7 ou 8 pour les élèves d’ES et L. Pour bien les mémoriser, recopiez-les une première fois avec l’original sous les yeux. Puis, quelques jours plus tard, réalisez ce même croquis mais de mémoire. Le site des Clionautes dispose de nombreuses cartes, vierges ou remplies, pour vous aider dans vos révisions.

Lors de l’épreuve, à supposer que la réalisation de croquis soit proposée, ne mettez surtout pas la légende au dos de votre copie mais sur une feuille à part. Gardez en tête que cette légende doit être aussi structurée qu’un plan de composition ou de dissertation. Hors de question de mettre en vrac les éléments de cette légende. Enfin, le jour J, n’oubliez surtout pas d’emporter tous les outils nécessaires pour réaliser vos croquis: règle, feutres fins et crayons de couleurs.

  1. Ne faire aucune impasse

Trop se fier aux pronostics, c’est prendre le risque faire des impasses. C’est une erreur de considérer qu’un sujet tombé l’année précédente aura moins de chance de tomber cette année. N’oublions pas que chaque année, ce n’est pas un, mais trois sujets qui sont élaborés: le sujet officiel de juin, celui de septembre pour la session de rattrapage et un sujet de secours. Il est fréquent que l’un de ces derniers soit proposé en dernière minute pour des tas de motifs: fuite présumée ou avérée, erreur dans une consigne (ce qui est arrivé en 2015 en histoire-géographie), etc. Ces sujets de secours sont pour beaucoup des sujets «recyclés» des sessions précédentes.

L’épreuve d’histoire-géographie en bref

  • La date à retenir: le vendredi 16 juin de 8h à 11h pour la série S, de 8h à 12h pour la série ES et L.
  • Durée: 3 heures pour la série S, 4 heures pour la série ES et L.
  • La nature de l’épreuve: deux exercices sont proposés au candidat: d’abord, la composition, suivie soit d’une analyse de documents ou soit une production graphique. S’agissant de la composition , le candidat devra analyser le sujet, rédiger un texte comportant une introduction, plusieurs parties et une conclusion. Concernant l’analyse de documents, en histoire comme en géographie, l’exercice comporte un titre, un ou deux documents ainsi qu’une consigne pour guider le candidat. En géographie, un autre type d’exercice peut être proposé: la réalisation d’un croquis ou d’un schéma d’organisation spatiale d’un territoire.
  • Le coefficient: 3 pour la série S, 4 pour la série L, 5 pour la série ES.

Jean-Marc De Jaeger (Le Figaro Etudiant)