André Azoulay parmi les cibles des terroristes d’Imlil

84
DR.

D’après Jeune Afrique, les services du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) auraient découvert des détails surprenants à propos de l’affaire de l’assassinat des deux ressortissantes scandinaves dans la région d’Imlil.

La cellule terroriste, dont font partie également un imam et un ex-militaire, comptait mener une série d’attentats contre des touristes, des églises, des mausolées juifs ainsi que des festivals et des personnalités, rapporte le magazine Jeune Afrique. Parmi ces personnalités figure André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI dont la propriété à Marrakech devait être incendiée.

Lire aussi : Meurtres d'Imlil: sept nouveaux suspects, dont le ressortissant suisse, devant le juge d'instruction

Egalement concerné par cette menace, Mohamed Ben Abderrahmane El Maghraoui, salafiste « modéré », qualifié de « serviteur des mécréants », qui devait être décapité, précise la même source.

Lire aussi : Meurtres d'Imlil: on en sait plus sur l'Hispano-suisse arrêté par le BCIJ

Toujours d’après Jeune Afrique, Kevin Zoller-Guervos, Espagnol d’origine suisse s’était spécialisé dans le recrutement de migrants subsahariens pour la «cause» et les entraînements paramilitaires dans des clubs de paintball.