Azami Idrissi élu à la tête du Conseil national du PJD

1529

Le maire Pjdiste de Fès, Idriss Azamin Idriss, a été élu à une large majorité à la tête du Conseil national du parti de la lampe, hier soir, lors des travaux du Congrès général de la formation islamo-conservatrice. 

Finaliste malheureux à la succession de Abdelilah Benkirane à la tête du Secrétariat général du PJD, Idriss Azami Idrissi a été élu à la tête du Conseil national (parlement du parti) de la formation lampiste. Ce proche de Benkirane a obtenu 136 voix sur un total de 185, soit un peu plus de 73% des suffrages. Azami a ainsi devancé le maire de Casablanca Abdelaziz El Omari, arrivé deuxième, et Abdelali Hamieddine, troisième.

Abdelali Hamieddine peut d’ailleurs être considéré comme l’un des principaux perdants du Congrès national du PJD. Cadre de longue date de la formation islamo-conservatrice, Hamieddine n’a cette fois pas réussi à se hisser au Secrétariat général de la formation, véritable petit gouvernement du PJD.

Outre Saad Dine El Othmani, nouveau successeur de Benkirane, l’actuel Secrétariat général est composé de Mustapha Ramid, Aziz Rebbah, Khalid Rahmouni, Soumya Benkhaldoune, Bassima Hakkaoui, Jamila Elmossalli, Abdessamad Idrissi, Abdelkader Amara, Mohamed Touil, Naoufal Naciri, Mostapha Khalfi, Abdelaziz El Omari, Mouhsine Moufidi, Mohamed El Hamdouai et Meryem Boujemâa.