Arrestation de deux femmes pour leur implication présumée dans une affaire d'escroquerie aux emplois fictifs

802
Crédit: DR.

Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a arrêté, en coordination avec le Commissariat de police de Souk Larbâa du Gharb, deux femmes aux antécédents judiciaires pour leurs liens présumés avec un réseau criminel spécialisé dans l’escroquerie aux emplois fictifs.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de la préfecture de police de Rabat avaient auditionné 17 victimes présumées de ce réseau criminel qui ont déclaré avoir reçu des appels téléphoniques d’une femme les informant qu’elles ont réussi les concours d’accès aux cycles de la police et leur demandant de se présenter au siège de la DGSN pour subir une visite médicale dans la perspective de leur recrutement final.
Les victimes ont affirmé avoir remis des sommes d’argent à deux individus qui jouaient le rôle d’intermédiaires, précise la même source, ajoutant que les recherches et investigations menées ont permis l’arrestation d’une première suspecte à Salé et l’interpellation à Souk Larbâa du Gharb d’une autre soupçonnée de complicité, tandis que les recherches se poursuivent pour l’arrestation du mis en cause principal dont l’identité a été déterminée ainsi que les deux intermédiaires.
La première mise en cause a été présentée, vendredi, au parquet après l’expiration du délai de la garde à vue, alors que l’enquête judiciaire se poursuit avec la deuxième suspecte.